Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Bourse de ParisBourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a perdu 0,21% à 4.398,68 points, à nouveau poussé à la baisse par les valeurs financières et pétrolières.

* Le secteur FINANCIER est resté plombé par les craintes entourant Deutsche Bank, même si la première banque allemande a assuré qu'elle n'aurait pas besoin d'aide d'Etat si elle doit effectivement payer 14 milliards de dollars d'amende aux Etats-Unis.

* SOCIETE GENERALE a perdu 1,05% à 30,625 euros, CREDIT AGRICOLE 1,05% à 8,543 euros et BNP PARIBAS 0,52% à 45,185 euros.

* AXA a cédé 1,32% à 18,64 euros.

*Les valeurs liées au PÉTROLE ont reculé dans le sillage des cours du brut (-3% à 45,91 dollars pour le baril de Brent à la clôture de la Bourse de Paris), l'Arabie saoudite ayant douché les espoirs d'un accord sur le pétrole lors de la réunion informelle prévue à Alger.

* TECHNIP a cédé 1,72% à 50,23 euros, TOTAL 0,85% à 40,77 euros et VALLOUREC 5,03% à 3,68 euros.

* En revanche, AMUNDI s'est adjugé 2,28% à 46,95 euros pour finir en tête de l'indice SBF 120 (-0,28%) à la faveur du relèvement du conseil de Goldman Sachs, passé à l'achat sur la valeur.

* ORANGE a pris 1,74% à 13,76 euros après une note de Credit Suisse, qui a relevé son opinion sur le titre de neutre à surperformance en estimant que l'opérateur télécoms bénéficie de ses investissements dans la fibre.

* ACCORHOTELS est parvenu à grappiller 0,16% à 35,035 euros, le groupe hôtelier ayant annoncé le lancement d'une enseigne d'auberges de jeunesse, un marché en plein essor porté par une clientèle à la recherche d'hébergements bon marché et conviviaux.

* GENFIT (-9,77% à 23,91 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir accentué ses pertes au premier semestre en raison notamment d'une forte hausse de ses charges de sous-traitance opérationnelle.

* GEMALTO a perdu 4,97% à 59,08 euros alors que Berenberg est passé à la vente sur le titre en estimant qu'un éventuel rachat des activités de sécurité Morpho, appartenant au groupe SAFRAN (-0,46%), présente plus de risques que d'avantage pour le groupe.

(Jean-Michel Bélot et Dominique Rodriguez, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...