Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, qui a enregistré sa plus forte baisse en une séance depuis fin août à la suite des annonces de la Banque centrale européenne (BCE) et de son président, Mario Draghi, qui ont entraîné une vive remontée de l'euro à 1,0932 dollar à 17h40, contre 1,0540 dollar en milieu de journée.

L'indice CAC 40 a perdu 3,58% à 4.730,21 points, sa plus forte baisse en une séance depuis le 24 août (-5,345%), après avoir gagné jusqu'à 1,4% avant les annonces de la BCE et de Mario Draghi. Toutes les valeurs du CAC 40 ont perdu du terrain.

* Les VALEURS fortement exposées aux économies situées hors de la zone euro ont été lourdement pénalisées par la remontée de la monnaie unique.

AIRBUS GROUP (-5,27% à 63,66 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, DANONE a perdu 5,12% à 62,51 euros, LVMH 4,58% à 151,20 euros, ESSILOR 4,39% à 117,50 euros et L'OREAL 4,3% à 161,30 euros.

* KERING (-0,25% à 160,25 euros) a toutefois davantage résisté au recul du marché à la faveur d'une note de Bank of America Merrill Lynch dans laquelle le courtier dit voir du potentiel pour la valeur en jugeant Gucci sous-estimé par le marché.

* SOPRA STERIA a progressé de 2,28% à 112 euros, plus forte des quelques hausses du SBF 120, après avoir atteint 112,35 euros, tout proche de ses plus hauts de 15 ans et demi (mars 2000), à 112,40 euros, alors qu'un nombre croissant d'investisseurs se montrent confiants dans l'avenir du groupe et la dynamique de son activité.

* NEOPOST s'est adjugé 1,74% à 21,365 euros, la valeur rebondissant sur un support technique vers 21 euros au lendemain d'une chute de 16,33% liée à un nouvel avertissement du groupe sur son chiffre d'affaires annuel.

* DBV TECHNOLOGIES a grimpé de 0,48% à 66,92 euros, Barclays ayant lancé la couverture du titre côté aux Etats-Unis de la société biopharmaceutique en conseillant de le surpondérer grâce au potentiel de son patch contre l'allergie à l'arachide.

* EDENRED (-4,4% à 18,14 euros) a été plombé par les inquiétudes entourant le Brésil, un marché clé pour le groupe de services prépayés où une procédure de destitution a été ouverte à l'encontre de la présidente Dilma Rousseff.

* NUMERICABLE-SFR a perdu 4,09% à 38,60 euros dans le sillage de sa maison-mère Altice (-5,8%) que des analystes juge survalorisée au regard de l'endettement du groupe.

* STALLERGENES a chuté de 18,91% à 31,22 euros, plus forte baisse du CAC Mid & Small, au lendemain de l'annonce par le groupe pharmaceutique de l'arrêt temporaire de la production du site d'Antony (Hauts-de-Seine), dont le fonctionnement a été perturbé par le déploiement d'un nouveau système informatique.

* NICOX a reculé de 7,83% à 7,235 euros après que le laboratoire spécialisé en ophtalmologie a annoncé qu'il évaluait ses options stratégiques pour ses activités commerciales européennes, qu'il pourrait céder.

* STORE ELECTRONIC SYSTEMS (+14,57% à 14,78 euros) a annoncé mercredi avoir remporté un contrat d'une valeur d'environ 100 millions d'euros concernant sa solution d'étiquetage digital. Société générale a relevé son objectif de cours à 20 euros contre 15 euros et réitéré son conseil d'achat.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...