Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a fini la séance en baisse, plombée en fin de journée par une information selon laquelle l'artillerie ukrainienne a détruit une partie importante d'une colonne de blindés russes ayant franchi la frontière ukrainienne.

L'indice CAC 40, qui gagnait plus de 1% en milieu d'après-midi, a terminé en repli de 0,74% à 4.174,36 points, ramenant à +0,64% son gain sur la semaine:

* De nombreuses CYCLIQUES, très sensibles à la situation dans l'est de l'Europe et à ses possibles conséquences économiques, ont entraîné le retournement du marché en fin de séance.

LAFARGE a terminé en repli de 1,93% à 55,98 euros, plus forte baisse du CAC 40 devant RENAULT (-1,69% à 57,54 euros), SOLVAY (-1,61% à 115,85 euros), MICHELIN (-1,53% à 79,82 euros) et ACCOR (-1,51% à 34,555 euros). Hors CAC, APERAM a perdu 2,76% à 22,545 euros.

* En revanche, EDF (+2,33% à 24,605 euros) a signé la plus forte des hausses du SBF 120, RBC Capital Markets et MainFirst Bank considérant que les annonces à venir sur les tarifs de l'électricité devraient permettre de restaurer la confiance dans le producteur d'énergie.

* Les groupes parapétroliers TECHNIP (+0,56% à 68,33 euros), CGG (+0,7% à 6,601 euros) et Fugro (+2,67% à 28,10 euros) ont repris des couleurs, leurs récentes chutes en Bourse incitant certains investisseurs à se repositionner sur ces titres en dépit de perspectives jugées peu favorables.

* GAMELOFT a pris 1,52% à 4,67 euros, la valeur rebondissant sur un support technique à 4,60 euros malgré les craintes de certains analystes pour les perspectives de l'éditeur de jeux vidéo, qui a lancé fin juillet un avertissement sur 2014 ayant déclenché une chute de 16,5% du titre.

* GENFIT (-2,94% à 26,77 euros), plus forte baisse du SBF 120, a continué de faire le yoyo après trois séances marquées par de fortes variations. La société française de biopharmacie, qui développe un traitement de la NASH, une cirrhose du foie due à une alimentation trop riche, avait été dopée mardi matin par son homologue américaine, Incept, qui avait fait état de tests encourageants de son programme NASH.

* ELIOR (-1,56% à 12,60 euros) a dégagé sur neuf mois un chiffre d’affaires en hausse de 7,1%, notamment soutenu par l’effet de l’acquisition de TrustHouse Services (THS) aux Etats-Unis. Mais la croissance organique a décéléré à 3,6% après 3,7% au premier semestre, principalement en raison du ralentissement économique en France et en Italie, a précisé le groupe de restauration et de services.

* GROUPE GO SPORT (+2,41% à 4,25 euros) a annoncé la signature d'un protocole d'accord avec la coopérative Twinner France offrant la possibilité à chaque membre du réseau Twinner (qui comptait 153 magasins fin 2013), de signer un contrat d’affiliation avec le distributeur d'articles de sport.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...