Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé pratiquement inchangée dans un climat d'incertitudes à l'égard de la situation économique à la suite de la publication de plusieurs statistiques jugées mitigées des deux côtés de l'Atlantique.

L'indice CAC 40 a cédé 0,06% à 4.436,98 points. Sur la semaine, l'indice phare de la Bourse de Paris a perdu 2,3% et accusé sa troisième semaine de baisse d'affilée.

* AIRBUS GROUP a avancé de 1,56% à 49,29 euros. Selon des sources proches du dossier, Airbus Group est sur le point de décider de remotoriser ses A330 uniquement avec Rolls-Royce (+2,2%), préparant ainsi le terrain pour une nouvelle bataille féroce avec les 787 Dreamliner de Boeing.

De son côté, SAFRAN a grimpé de 1,99% à 48,505 euros.

* LEGRAND a progressé de 2,02% à 44,955 euros, plus forte hausse du CAC 40, la valeur comblant un "gap" ouvert mercredi. Des analystes soulignaient récemment la détérioration de l'activité de la construction en France, qui pourrait se répercuter sur les ventes du groupe et une activité dans les fusions-acquisitions moins forte qu'attendu.

* BNP PARIBAS a terminé en hausse de 0,56% à 49,41 euros. Plusieurs sources ont déclaré à Reuters qu'un accord entre la banque, à laquelle il est reproché d'avoir contourné les règles d'embargo américain pendant plusieurs années, et les autorités de justice et de régulation outre-Atlantique, pourrait intervenir en début de semaine prochaine, l'une d'elles évoquant une annonce dès lundi, même si les parties sont toujours en tractations. Selon le Wall Street Journal, BNP envisage de réduire son dividende et d'émettre plusieurs milliards d'euros d'obligations dans le cadre de ce litige.

* Des VALEURS DÉFENSIVES ont marqué une pause après avoir connu, selon des gérants, une expansion de leurs multiples en Bourse sans que cela ne s'accompagne jusqu'à présent d'une amélioration de leur croissance bénéficiaire.

VEOLIA ENVIRONNEMENT (-1,86% à 14,245 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40. ESSILOR a perdu 0,84% à 77,87 euros et DANONE 0,33% à 54,50 euros.

* Le SECTEUR TÉLÉCOMS a, de son côté, soufflé après avoir profité depuis le début de l'année de la perspective d'une consolidation en France. ORANGE (+29% depuis le début de l'année) a baissé de 1,24% à 11,57 euros, NUMERICABLE de 1,24% à 43,90 euros, BOUYGUES de 1,15% à 30,40 euros et ILIAD de 0,67% à 222 euros.

* SOITEC a encore lâché 3,57% à 2,16 euros, plus forte baisse du SBF 120. Sur la semaine, la valeur a perdu 21%, le fabricant de matériaux semi-conducteurs ayant annoncé mercredi le lancement d'une augmentation de capital d'environ 83 millions d'euros, une opération jugée très dilutive.

* ARKEMA a perdu 2,84% à 70,81 euros après avoir touché un plus bas de près d'un an en séance, à 70,59 euros. Le géant américain de la chimie DuPont (-4,6% vers 18h) a revu en baisse ses estimations de résultat opérationnel pour le deuxième trimestre et l'année entière, en raison notamment d'une performance plus mauvaise que prévu de ses activités d'agrochimie et de chimie de haute performance.

* M6 (-2,1% à 14,67 euros) et TF1 (-1,23% à 12,06 euros) ont perdu du terrain. Dans une note sur TF1, Kepler Cheuvreux indique avoir abaissé ses prévisions sur les recettes publicitaires après avoir contacté les groupes audiovisuels.

* En revanche, GAMELOFT (+7,14% à 6,60 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120 et continué de profiter du bon accueil de ses nouveaux jeux vidéo (Rival Knights et Dungean Gems).

* GROUPE EUROTUNNEL a avancé de 3,24% à 9,952 euros malgré la décision, que la société a jugé "aberrante", de l'Autorité de la concurrence et des marchés britannique d'interdire à sa filiale MyferryLink l'accès au port de Douvres. Oddo Securities voit dans cette décision une opportunité de rebond pour Eurotunnel et a relevé son conseil de neutre à achat sur la valeur.

* Du côté des introductions en Bourse, ce fut une première journée sans relief pour WORLDLINE, filiale de paiement en ligne d'ATOS (+0,49% à 61,60 euros), qui a clôturé à son prix d'introduction, à 16,40 euros.

COFACE, filiale d'assurance-crédit de Natixis (-0,97% à 4,783 euros), a, elle, rencontré plus de succès avec un gain de 8,6% (à 11,29 euros) par rapport à son prix d'introduction fixé jeudi soir à 10,40 euros.

* EUROPACORP a dégringolé de 21,81% à 3,80 euros, plus forte baisse de l'indice CAC Mid & Small après avoir publié des résultats annuels inférieurs aux attentes et, de surcroît, assortis d'une réserve des commissaires aux comptes sur le calendrier d'un accord avec la Fox.

* AUDIKA a fini sur un bond de 5,42% à 14,20 euros après qu'Ampflifion (-0,39%) a fait part de son intérêt pour un éventuel rachat de la société française spécialisée dans la correction auditive. Audika a toutefois indiqué qu'il n'était pas vendeur.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI