Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,37% à 4.469,03 points dans le sillage de New York après une matinée dans le rouge, signe d'un retour de l'aversion au risque à la veille des élections européennes et avant la publication (après la clôture en Europe) des minutes du dernier FOMC de la Fed. Parallèlement, la tension sur les taux des pays périphériques a marqué le pas.

* Les pétrolières (+1,18%), les technologiques (+1,17%) ont signé les plus fortes hausses sectorielles en Europe suivies par les financières

CREDIT AGRICOLE a gagné 2,09% à 11,24 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 2,0% à 42,265 euros, AXA 0,81% à 17,47 euros.

ALCATEL-LUCENT a pris 2,01% à 2,894 euros, CAP GEMINI 1,52% à 51,37 euros.

TOTAL a gagné 1,34% à 52,13 euros, TECHNIP 1,24% à 79,76 euros et CGG, qui avait chuté de 26,43% au cours des 14 dernières séances, a rebondi de 7,34% à 10,065 euros.

* BNP PARIBAS est restée sous pression et a perdu 1,32% à 51,0 euros. Selon des informations de la presse américaine, les autorités américaines réclament plus de cinq milliards de dollars (3,6 milliards euros) à BNP Paribas pour mettre fin aux différentes enquêtes sur ses affaires avec des pays sous embargo. La banque n'a pas fait de commentaire

* Les télécoms (-0,12%) ont accusé la seule baisse sectorielle en Europe. A Paris, ORANGE (-2,76% à 12,175 euros) a poursuivi une correction engagée mardi après que Vodafone, le numéro deux mondial de la téléphonie mobile, a dit s'attendre à une baisse de résultat opérationnel pour l'exercice 2014-2015 en raison de lourds investissements nécessaires à la modernisation de ses réseaux.. Orange, qui est confronté à la même nécessité, avait gagné plus de 41% depuis ses plus bas de l'année et depuis l'ouverture d'un gap haussier (9,298/10,235 euros) le 6 mars, le titre évolue au-dessus de ses moyennes mobiles 20 et 50 jours (11,877/11,089).

* GEMALTO (-1,97% à 77,64 euros), qui a été retiré mardi de la "conviction buy list" de Goldman Sachs, qui reste à l'achat, accuse la 2e plus forte baisse du CAC 40.

* TECHNICOLOR a fini en tête des hausses du SBF 120 et rebondi de 7,63% à 5,305 euros, soit au-dessus de sa moyenne mobile 20 jours (5,295 euros), après avoir franchi une résistance à 5,085 euros.

(Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...