Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies vendredi à la Bourse de Paris, plombée par la montée des tensions en Ukraine, dont le Premier ministre a estimé que la Russie voulait déclencher une Troisième Guerre mondiale en occupant "militairement et politiquement" son pays.

L'indice CAC 40 a fini en baisse de 0,8% à 4.443,63 points. Sur la semaine, l'indice phare de la Bourse de Paris gagne 0,27%.

* ALSTOM a été suspendue en Bourse ce vendredi dans l'attente d'un communiqué au lendemain d'un bond d'environ 11%. Alstom discute avec General Electric en vue de céder au groupe américain l'ensemble de ses activités dans l'énergie et pourrait conclure un accord dans ce sens au cours des prochains jours, a-t-on appris vendredi de sources proches du dossier.

BOUYGUES, qui détient 29% du capital d'Alstom, s'est octroyé 4,17% à 31,61 euros, plus forte des hausses du SBF 120, au lendemain d'une hausse de 4,6%.

* Le regain de tensions entre l'Ukraine et la Russie a particulièrement pesé sur les valeurs CYCLIQUES, les FINANCIÈRES et les COMPAGNIES AÉRIENNES.

AIR FRANCE-KLM a fini en repli de 3,7% à 10,925 euros, ALCATEL-LUCENT de 1,97% à 2,886 euros. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, exposée à la Russie à travers sa filiale Rosbank, a reculé de 1,93% à 43,20 euros. SCHNEIDER ELECTRIC a abandonné 1,73% à 67,20 euros et CRÉDIT AGRICOLE 1,69% à 11,355 euros.

L'indice Stoxx des banques européennes a baissé de 1,66%, celui des ressources de base de 0,77% et l'indice Thomson Reuters des compagnies aériennes européennes se contracte de 1,96% vers 18h.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE européen (-1,95%) a enregistré la plus forte baisse sectorielle en Europe avec PSA, qui a lâché 3,61% à 12,82 euros malgré le rebond de ses ventes mondiales au premier trimestre grâce à la reprise du marché en Europe et à la vigueur de la demande en Chine. Des analystes jugent le modèle de PSA moins diversifié et moins solide que celui de RENAULT (-2,32% à 71,31 euros) qui a fait état d'une hausse de 5,1% de ses immatriculations de voitures dans le monde au premier trimestre.

Par ailleurs, les actionnaires de PSA ont approuvé mardi à une très large majorité l'augmentation de capital de trois milliards d'euros à l'issue de laquelle le chinois Dongfeng et l'Etat français feront leur entrée au capital du constructeur automobile.

* GEMALTO (-4,06% à 78,96 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 au lendemain d'un recul de 2,55%, encore pénalisée par sa publication trimestrielle montrant que le spécialiste des cartes à puces a souffert de l'euro fort au premier trimestre et a enregistré une croissance contrastée selon les régions et les activités.

* VIVENDI a baissé de 2,51% à 19,62 euros, des analystes se déclarant déçus par le montant du dividende exceptionnel de 0,5 euro par action après la réalisation des cessions en cours (SFR et Maroc Telecom).

* SEB a perdu 2,04% à 65,31 euros au lendemain de l'annonce par le spécialiste du petit électroménager d'un chiffre d'affaires et d'un résultat opérationnel des activités lourdement pénalisés par le change au premier trimestre.

* En revanche, KERING a avancé de 3,65% à 159 euros au lendemain de la publication par le groupe spécialisé dans l'habillement et les accessoires d'un chiffre d'affaires trimestriel jugé encourageant.

* CGG (+2,37% à 12,32 euros) a annoncé vendredi avoir racheté 81,4% des OCEANE 2016 de la société en circulation pour un montant d'environ 293 million d'euros et proposer un rachat du solde de ces obligations convertibles au même prix (28,60 euros).

* SAFT (+1,76% à 26 euros) a fait état d'une hausse de 15,5% de son chiffre d'affaires au premier trimestre à taux de change courants, à 154,3 millions d'euros et confirme ses objectifs de ventes et de profitabilité pour l'année 2014.

* VINCI a réalisé une hausse de 1,55% à 53,73 euros après que le groupe de BTP et de concessions a rassuré les investisseurs avec sa publication trimestrielle.

* L'OREAL a grimpé de 0,25% à 122,15 euros. Berenberg a relevé son conseil sur la valeur de "conserver" à "acheter", le broker estimant que la stratégie d'innovation et marketing du groupe devrait soutenir la croissance à un rythme supérieur à la moyenne de celui du marché sur le moyen-long terme.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...