Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a perdu 0,48% à 4.349,72 points, dans un climat de prudence nourrie par la situation politique en Crimée.

Le marché a été figé pendant près d'une heure en milieu de journée, NYSE Euronext ayant été contraint de basculer son marché au comptant en mode de pré-ouverture (possibilité de passer des ordres sans pouvoir réaliser de négociation) à la suite de problèmes de réseau qui ont affecté certaines transactions.

* Le SECTEUR TÉLÉCOMS a continué d'occuper le devant de la scène, comme c'est le cas depuis plusieurs semaines maintenant, toujours porté par les grandes manoeuvres en vue dans la consolidation du marché français.

Altice (+2,51% à 28,20 euros), a fait savoir que son offre en vue d'un rapprochement entre sa filiale NUMERICABLE (-2,851% à 24,19 euros) et SFR, filiale de VIVENDI (-0,64% à 20,165 euros) restait valable jusqu'à vendredi.

BOUYGUES, opposé à Altice dans la bataille pour le contrôle de SFR, a reculé de 0,26% à 32,605 euros.

ILIAD, perçu comme le grand gagnant de cette consolidation après être entré en négociations exclusives avec Bouygues pour le rachat du réseau mobile de ce dernier, s'est adjugé 1,95% à 214,10 euros.

De son côté, ORANGE a lâché 0,75% à 10,595 euros. JPMorgan juge prématuré l'optimisme sur l'opérateur télécoms et préfère rester prudent sur la valeur après les résultats du groupe. Le broker estime en outre que la consolidation du secteur pourrait faire d'ILIAD un concurrent plus fort pour Orange.

* SAINT-GOBAIN (-1,43% à 42,29 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, la valeur se reposant sur une ligne de tendance haussière entre 42,2 et 42,3 euros après avoir échoué à franchir une ligne de résistance passant par 43,16 euros.

* CARREFOUR s'est replié de 1,42% à 27,705 euros. Des analystes jugent limité le potentiel de hausse à court terme de la valeur après son bond de la semaine dernière, lié à une forte amélioration de ses performances en France malgré un contexte économique difficile et l'annonce pour 2015 d'une possible ouverture du capital ou une mise en Bourse de ses actifs brésilien.

* KERING a perdu 1,28% à 142,75 euros, la valeur ayant testé un support technique vers 143 euros.

* TECHNICOLOR (-5,03% à 4,53 euros) a affiché la plus forte baisse du SBF 120, son principal actionnaire Vector ayant annoncé la vente de 26 millions de titres, soit 7,7% du capital du groupe spécialisé dans les technologies destinées au cinéma et à la télévision.

* ZODIAC AEROSPACE a fini en repli de 1,54% à 23,925 euros. Natixis a abaissé sa recommandation à "neutre", contre "acheter", et a ramené son objectif de cours de 28 à 25 euros sur le titre.

* GDF SUEZ a progressé de 1,93% à 19,28 euros, plus forte hausse du CAC 40. Berenberg a relevé son conseil sur la valeur de "vendre" à "acheter" et porté son objectif de cours de 13,90 à 21,50 euros. L'intermédiaire estime que le point bas devrait être touché cette année pour les bénéfices du groupe, avant un rebond en 2015.

HSBC a également relevé sa recommandation sur GDF Suez, de "sous-pondérer" à "surpondérer", le broker jugeant désormais dissipées les inquiétudes sur le groupe et soulignant les effets sur la visibilité des décisions du management.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE européen (+0,81%) a fini en tête des hausses sectorielles en Europe, dopé par les constructeurs et équipementiers allemands (+1,22%) et une statistique montrant que les importations et exportations allemandes ont enregistré en janvier leur plus forte hausse en près de deux ans.

RENAULT a grimpé de 1,38% à 69,70 euros et VALEO de 0,85% à 101,20 euros.

* BIOMÉRIEUX (+3,04% à 82,43 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, la valeur, surachetée, ayant rebondi sur un support vers 80 euros.

* EURAZEO a encore avancé de 1,92% à 62,61 euros au lendemain d'un gain de 6,58% consécutif à une note d'Exane BNP Paribas dans laquelle le broker jugeait excessive la décote du titre.

* VICAT (+1,19% à 57,91 euros) a fait état lundi de résultats annuels en baisse, notamment pénalisés par la contraction des volumes de ciment en France et par des conditions d'exploitation difficiles en Egypte, mais il entend maintenir le niveau de son dividende.

* GEMALTO a progressé de 0,78% à 79,92 euros après que Deutsche Bank a publié une note dans laquelle il fait part du discours "très solide" du directeur financier du groupe, Jacques Tierny, montrant une confiance accrue dans l'avenir.

* CEGEDIM (-5,59% à 25,68 euros) a accusé l'une des plus fortes baisses de l'indice CAC Mid & Small après que le groupe spécialisé dans les technologies pour la santé a fait état lundi soir de résultats et de perspectives jugés décevants.

* MANITOU (-3,14% à 12,03 euros) a publié lundi soir des résultats annuels en forte baisse et indiqué qu'il ne verserait pas de dividende au titre de l'exercice 2013.

(Alexandre Boksenbaum-Granier)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI