Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 est revenu dans le vert pour finir en légère hausse (+0,26% à 4.274,20 points).

* ALSTOM (+5,34% à 27,595 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, la nouvelle du lancement de la procédure d'une cession d'actifs ayant déclenché un fort rebond du titre.

* GEMALTO (+5,32% à 84,47 euros) se classe juste derrière, le titre venant d'être intégré par Goldman Sachs à sa liste de valeurs à acheter en priorité (conviction buy list).

* Les valeurs liées au pétrole ont souffert. VALLOUREC (-2,49% à 39,34 euros) et TECHNIP (-2,26% à 67,6 euros) ont accusé les plus fortes baisses du CAC 40.

* Hors CAC, CGG a perdu 2,96% à 12,29 euros. CM-CIC Securities a abaissé son conseil d'achat à accumuler avec un objectif de cours ramené de 19,5 à 15 euros. Le groupe a annoncé une baisse du taux de disponibilité de ses navires à 83% au quatrième trimestre 2013 (contre 89% au troisième trimestre 2013).

* ALCATEL-LUCENT a abandonné 2,2% à 3,199 euros. Goldman Sachs a réitéré son opinion "neutre" et a ajusté son objectif de cours de 2,47 à 4,0 euros.

* BOUYGUES a gagné 1,35% à 29,36 euros après avoir été retenu par Monaco pour réaliser une extension de six hectares de la Principauté sur la mer. Bouygues Telecom a par ailleurs écrit à Free pour lui proposer de l'aider à déployer un réseau mobile, rapporte le quotidien Les Echos, qui voit dans cette offre une critique de l'accord d'itinérance conclu entre la filiale d'ILIAD et ORANGE.

* IPSEN (-5,99% à 32,01 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir annoncé mardi sa décision d'assumer seul le lancement de Somatuline dans les tumeurs neuro-endocrines aux Etats-Unis, ce qui va retarder son objectif de rentabilité en Amérique du Nord.

Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...