Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,47% à 4.227,54 points, alors que New York passait dans le rouge après un nouveau ralentissement mensuel de la croissance dans le secteur privé aux Etats-Unis.

* PUBLICIS (-2,18% à 65,15 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 pénalisée, selon un trader, par les déclarations de son président du directoire Maurice Lévy à CNBC évoquant des reports d'investissements des clients du groupe en fin d'année dernière.

* AIR LIQUIDE a lâché 2,02% à 99,5 euros et confirmé une configuration graphique baissière engagée le 2 janvier après l'enfoncement d'un support à 101,85.

* Des valeurs exposées à l'économie chinoise ont été pénalisées par l'annonce d'une croissance de l'activité des services tombée à un plus bas depuis août 2011.

* LVMH a perdu 1,87% à 128,55 euros, AIRBUS GROUP 1,72% à 55,43 euros, ARCELORMITTAL 1,67% à 12,68 euros, PERNOD RICARD 1,58% à 80,43 euros.

* La poursuite de la détente sur les marchés obligataires, notamment dans les pays périphériques de la zone euro a dopé les BANCAIRES et limité ainsi la baisse du CAC 40. Le taux à 10 ans espagnol est passé en séance légèrement en-dessous de 3,9%, soit sous son plus bas d'avant crise (3,91% le 28 novembre 2008) et contre 4,2% avant Noël.

* CREDIT AGRICOLE a gagné 1,44% à 9,3 euros, SOCIETE GENERALE a pris 0,93% à 41,71 euros. L'indice Stoxx des bancaires (+0,78%) a signé la plus forte hausse sectorielle en Europe.

* Outre les banques, un cocktail de valeurs cycliques et défensives ont tiré leur épingle du jeu. CAPGEMINI (+1,52% à 49,99) a signé la plus forte progression du CAC 40, ESSILOR a pris 0,99% à 77,63 euros et SAFRAN 0,76% à 51,59 euros.

* EDENRED (-5,5% à 22,95 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, plusieurs analystes ayant abaissé leurs estimations, objectifs de cours ou recommandation après l'avertissement lancé fin décembre par le groupe de services prépayés à la suite de la dévaluation du bolivar vénézuélien.

* REMY COINTREAU (-2,05% à 57,7 euros) est resté pénalisé par la démission soudaine de son directeur général, Frédéric Pflanz, trois mois seulement après sa prise de fonctions.

* NEXANS a lâché 1,39% à 36,13 euros. HSBC, qui a abaissé son conseil sur la valeur de "surpondérer" à "neutre", juge trop importantes les incertitudes entourant le fabricant de câbles.

* SOITEC (+14,08% à 1,62 euro) a signé la plus forte hausse du SBF 120. La valeur, qui a chuté de 39% en 2013, a franchi sa moyenne mobile à 50 jours, à 1,52 euro, après être repassée au-dessus d'une résistance technique à 1,43 euro.

* NICOX a grimpé de 7,18% à 2,596 euros dans des volumes représentant plus de 4 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext, la biotech ayant dit s'attendre à des opportunités intéressantes cette année lors d'un point sur ses activités en 2013.

* AREVA a gagné 4,7% à 20,72 euros. Le Niger pourrait faire marche arrière et renoncer à durcir le régime d'imposition d'Areva en raison du bas niveau des prix de l'uranium, a déclaré samedi le ministre des Affaires étrangères Mohamed Bazoum.

* TARKETT a pris 2,89% à 29,2. HSBC a entamé la couverture de la valeur en conseillant de "surpondérer" avec un objectif de cours de 35 euros, le broker évoquant un potentiel de croissance d'activité et de marges.

* TRIGANO (+4,94% à 17,63 euros) a fait état d'une hausse de 21,5% de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2013-2014, les ventes de camping-cars ayant progressé sur tous ses grands marchés. Le groupe a également annoncé des réductions d'effectifs dans cadre de ses programmes de réorganisation destinés à accroître sa compétitivité.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Pascale Denis

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI