Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris qui a clôturé en légère baisse, pénalisée par de nouvelles publications jugées décevantes de la part d'entreprises affectées par la vigueur de l'euro, au plus haut depuis novembre 2011 face au dollar.

L'indice CAC 40 a cédé 0,08% à 4.272,31 points et affiche un recul de 0,32% sur la semaine:

* RENAULT (-3,16% à 66,11 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 après avoir fait état jeudi d'une baisse de 3,2% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, l'arrêt de son activité en Iran et des effets de change défavorables éclipsant la poursuite de la remontée du groupe en Europe.

De son côté, PSA, dont l'avenir du capital est au centre des attentions et dont l'usine d'Aulnay produisait ce vendredi sa dernière voiture, a lâché 4,02% à 9,948 euros, plus forte baisse du SBF 120.

* KERING a reculé de 3,04% à 167,40 euros au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes, sous le coup de la contre-performance du pôle luxe et de Gucci, la marque phare du groupe.

* AXA a cédé 1,96% à 18,27 euros après une décélération de la croissance de ses revenus sur neuf mois en raison notamment de l'appréciation de l'euro et d'un ralentissement saisonnier dans l'assurance-vie.

* SCHNEIDER ELECTRIC (-1,09% à 62,58 euros) a abaissé ses objectifs 2013 du fait d'une aggravation des effets de change négatifs et d'une nouvelle stagnation de son chiffre d'affaires au troisième trimestre à cause de l'Europe.

* De nombreuses CYCLIQUES ont été affectées par ces publications soulignant les effets de change défavorables sur les comptes trimestriels des entreprises exportant massivement en dehors de la zone euro.

STMICROELECTRONICS, qui a dû repousser mardi de six mois son objectif de marge de 10% face au manque de visibilité sur l'évolution de la demande pour les semi-conducteurs, a fini en repli de 1,7% à 5,562 euros. MICHELIN a lâché 1,36% à 80,42 euros, LAFARGE 1% à 50,26 euros et VALLOUREC 0,58% à 42,905 euros.

L'indice Stoxx du secteur automobile européen a fini en repli de 0,74%.

* CRÉDIT AGRICOLE (-2,97% à 8,848 euros) a perdu davantage de terrain que les autres banques européennes (-0,5%). Exane BNP Paribas a abaissé son conseil de "surperformer" à "neutre" sur la valeur et invite à la prise de bénéfices.

* SOLVAY a fini en repli de 1,02% à 116,10 euros après un recul de 13% de son bénéfice opérationnel imputable notamment à la forte baisse du prix de la gomme de guar utilisée dans les forages pétroliers et gaziers.

* Le SECTEUR TÉLÉCOM (-0,98%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage de Telecom Italia (-6,41%), pénalisé par les craintes d'une augmentation de capital et de l'annulation du dividende.

VIVENDI a cédé 1,05% à 18,77 euros malgré le lancement du processus de remboursement d'une partie de sa dette à la faveur de la cession de la majeure partie de sa participation dans Activision Blizzard, première étape de la réorganisation en cours de ses activités.

ORANGE a perdu 0,34% à 10,145 euros.

* A rebours de tendance, SAINT-GOBAIN (+4,89% à 39,685 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, le groupe de production, transformation et distribution de matériaux de construction ayant publié une activité trimestrielle meilleure qu'attendu.

* GEMALTO a repris 1,39% à 82,96 euros au lendemain d'une baisse de 4% résultant d'une progression moins marquée que prévu de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, des analystes se montrant optimistes pour la suite et la valeur profitant d'un rebond initié la veille en séance sur un support technique à près de 80 euros.

* EADS (+1,32% à 49,04 euros) a continué de braver la hausse de l'euro alors que des analystes se montrent optimistes sur l'avenir de l'A320neo.

* De nombreuses VALEURS offrant un profil DÉFENSIF ont été recherchées:

AIR LIQUIDE a grimpé de 0,89% à 101,80 euros, DANONE de 0,86% à 55,30 euros, SANOFI de 0,47% à 75,21 euros et PERNOD RICARD de 0,45% à 86,48 euros. L'indice Stoxx de la santé a avancé de 0,26%.

* SAFT (+4,58% à 23,27 euros) a profité de la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre supérieur aux attentes, dopé par les ventes de batteries au lithium de la division "industrial battery group" (IBG).

Alexandre Boksenbaum-Granier, Raoul Sachs, édité par Matthias Blamont

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...