Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,31% à 3.856,75 points après avoir touché en séance un plus haut depuis juillet 2011 à 3.886,45. Au mois d'avril, le CAC 40 a gagné 3,36%.

Les marchés actions en Europe ont été pénalisés par l'annonce d'un nouveau record de chômage en zone euro confirmant la morosité de la conjoncture. Les anticipations de baisse des taux de la BCE, qui ont stimulé les marchés jusqu'ici, sont désormais dans les cours, disent des professionnels.

* Des CYCLIQUES ont été pénalisées par l'état de l'économie européenne après avoir profité de la récente hausse des Bourses.

RENAULT (-2,97% à 52,32 euros), GEMALTO (-2,19% à 62,04 euros), ARCELORMITTAL (-2,0% à 9,292 euros) ont accusé les trois plus fortes baisses du CAC 40.

* LAFARGE (+2,87% à 49,055 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, et BOUYGUES a gagné 2,19% à 21,19 euros. Les deux valeurs ont repris des couleurs après avoir sous-performé le secteur européen de la construction depuis le début de l'année, Bouygues ayant perdu 0,29% entre le 1er janvier et la clôture de lundi et Lafarge 1,13% quand l'indice sectoriel Stoxx (-0,43%) affiche un gain de 3,66%.

* SOLVAY a gagné 2,3% à 111,3 euros, poursuivant un mouvement haussier déclenché le 17 avril. Entre cette date et la clôture de lundi, le titre du groupe de chimie a gagné plus de 10% mais ses gains depuis le début de l'année se limitent à 1,78%.

* ORPEA (+5,13% à 33,0 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120. Le groupe de maisons de retraite a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 14% au premier trimestre et projette de franchir une nouvelle étape de son développement en s'implantant en Chine, où la prise en charge des personnes dépendantes reste très limitée.

* ADP a clôturé en hausse de 3,24% à 68,73 euros et pourrait franchir la barre des 69 euros après avoir dépassé un seuil de résistance à 66,57 euros, estiment des analystes graphiques pour qui le titre reste dans une configuration haussière tant qu'il se maintient au-dessus de 64,0 euros.

* ALTEN (-11,02% à 27,36 euros) a accusé la plus forte baisse de l'indice SBF 120 dans un gros volume (6 fois la moyenne quotidienne des trois derniers mois), le groupe d'ingénierie et de conseil en technologies ayant abaissé ses prévisions de marges pour 2013, selon des analystes.

* AB SCIENCE a perdu 4,5% à 18,26 euros, la biotech ayant provisionné 226.000 euros pour un redressement fiscal.

* ERAMET (-2,51% à 81,11 euros) a fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 9% au premier trimestre, touché par la crise en Europe et le ralentissement de l'économie chinoise, et a averti que son résultat semestriel courant serait en forte baisse.

* MERSEN (-1,85% à 17,55 euros) a annoncé une baisse de 10,1% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, en raison d'un effet de base défavorable, et ne voit de reprise de l'activité qu'au cours du second semestre.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI