Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, qui a terminé en baisse, les investisseurs se montrant prudents avant la publication du compte rendu de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine des 29 et 30 janvier.

L'indice CAC 40, qui a bondi de 1,9% mardi, a terminé en repli de 0,69% à 3.709,88 points une séance également marquée par les résultats d'entreprises.

* ARCELORMITTAL (-4,01% à 11,955 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 dans le sillage de l'indice sectoriel européen des ressources de base, qui a lâché 2,8% avec la baisse des cours de plusieurs métaux comme le cuivre, tombé à un plus bas d'un mois.

ERAMET a fini en baisse de 3,05% à 98,31 euros.

* ACCOR a perdu 3,6% à 28 euros dans des volumes étoffés (3,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois) après un gain de 8,8% depuis le début de l'année.

Le groupe hôtelier a annoncé une accélération de son plan de transformation en publiant pour 2012 des résultats placés sous le signe d'une hausse continue de ses prix et de la cession de Motel 6, sa filiale américaine.

* FRANCE TÉLÉCOM a reculé de 2,09% à 7,56 euros. Le groupe a souffert en 2012 de la concurrence féroce liée à l'irruption sur le marché français de l'opérateur mobile Free, filiale d'Iliad (+0,81% à 143,30 euros), et s'attend à ce que la guerre des prix se poursuive en 2013.

Mais l'action a surtout pâtit, comme ses concurrents (-1,22% pour l'indice sectoriel Stoxx) des modalités de l'augmentation de capital de l'opérateur néerlandais KPN (-9,7%).

VIVENDI a reculé de 2,31% à 15,465 euros.

* Les BANQUES de la zone euro ont abandonné 1,24% avec les établissements italiens (-1,63%), plombés par les incertitudes entourant l'avenir politique et économique du pays avant les élections législatives.

BNP PARIBAS a perdu 2,41% à 44,525 euros et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,56% à 30,67 euros.

* En revanche, CRÉDIT AGRICOLE a gagné 3,89% à 7,608 euros dans des volumes ayant représenté 2,5 fois leurs volumes moyens des trois derniers mois, la 'banque verte', qui entend tourner la page de ses déboires à l'international, prévoyant un nouveau plan stratégique triennal alors que l'année 2012 restera comme l'"annus horribilis" du groupe.

* LAFARGE (+5,45% à 49,265 euros) a signé la plus forte progression du CAC 40 dans des volumes importants (3,0 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois).

Le numéro un mondial du ciment, dont les comptes sont repassés dans le vert au quatrième trimestre 2012, a maintenu pour cette année son objectif de désendettement et table sur une croissance de ses différents marchés tirée par la demande en provenance des pays émergents.

* EADS s'est octroyé 1,37% à 36,25 euros alors que la monnaie unique perd du terrain face au billet vert, à 1,3350 dollar contre plus de 1,35 dollar la semaine dernière.

* TF1 (-8,44% à 8,671 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, après avoir a dit s'attendre à une baisse de 3% de son chiffre d'affaire en 2013, quand M6 a, en revanche, avancé de 2,58% à 13,505 euros, soutenu par le versement d'un dividende exceptionnel de 1,0 euro qui s'ajoutera au dividende ordinaire de 0,85 euro.

* MAUREL & PROM, objet de spéculations de rachat, s'est replié de 5,42% à 14,14 euros après un gain de 18% depuis le début de l'année. Le groupe pétrolier a confirmé recevoir régulièrement des marques d'intérêt.

* HAVAS (-4,35% à 4,745 euros) a fait état d'un ralentissement de sa croissance organique au quatrième trimestre, impactée par un fort effet de base par rapport au dernier trimestre de 2011 et par un contexte économique difficile en Europe.

Gilbert Dupont juge la croissance organique du quatrième trimestre "un peu décevante".

* AIR FRANCE-KLM, qui publiera ses résultats annuels vendredi, a cédé 1,89% à 8,56 euros. Deutsche Lufthansa (-6,19%), qui a renoué avec les bénéfices grâce à des cessions de produits financiers, souhaite ne pas verser de dividende au titre de 2012 pour conserver l'intégralité de ses bénéfices afin de financer son plan de restructuration.

L'indice Stoxx du secteur des transports et des loisirs a reflué de 1,01%.

* NEXITY s'est adjugé 8,09% à 26,66 euros, plus forte hausse du SBF 120, grâce à des perspectives jugées encourageantes à partir de 2014 et à l'annonce du versement d'un dividende de 2,0 euros, qui procurerait un rendement d'environ 8%.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI