Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,13% à 3.785,82 points et flirte toujours avec ses plus hauts de la fin juillet 2011 mais ne parvient pas à aller au-delà. Des indicateurs mitigés aux Etats-Unis et la réunion de deux jours du FOMC de la Fed ont limité la progression des Bourses.

* Les BANCAIRES (-0,28%) ont accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, plombées par Royal Bank of Scotland (-5,98%) qui, selon le Wall Street Journal, devrait régler son implication présumée dans le scandale du Libor par le versement d'une amende de 500 millions de livres (585 millions d'euros).

A Paris, BNP PARIBAS (-0,88% à 47,245 euros), CREDIT AGRICOLE (-2,68% à 7,554 euros), plus forte baisse du CAC 40, et SOCIETE GENERALE (-1,39% à 33,585 euros) ont largement contribué à freiner l'indice. Les banques françaises ont été pénalisées aussi par Berenberg qui a initié sa couverture en recommandant de vendre les trois établissements

* L'indice Stoxx des TECHNOLOGIQUES européennes a cédé 0,17% dans le sillage de Software (-16,97%), l'éditeur de logiciels ayant fait état de résultats trimestriels inférieurs aux attentes.

CAPGEMINI a perdu 1,76% à 36,23 euros, STMICROELECTRONICS 2,28% à 6,215 euros et ALCATEL-LUCENT a perdu 2,87% à 1,286 euro.

* TOTAL (+1,62% à 40,135) a fini en tête des hausses du CAC 40, dopé par la hausse des cours du pétrole brut, le baril de Brent passant au-dessus de 114 dollars.

* RENAULT a gagné 1,28% à 44,565 euros, le titre, qui a touché un nouveau plus haut de deux ans, poursuivant une dynamique favorable selon des traders.

* En revanche, PSA a abandonné 1,74% à 6,196 euros après que la Cour d'appel de Paris a ordonné la suspension du plan de restructuration du groupe. Avant cette annonce, le titre prenait 1%.

* EIFFAGE, qui a engrangé plus de 38% entre le 16 novembre et le 28 janvier, a perdu 2,27% à 34,24 euros sur des prises de bénéfice dont le prétexte a été, selon un analyste, l'ouverture d'une information judiciaire pour "faux" sur les conditions d'attribution en 2008 du chantier du Grand stade de Lille au groupe de BTP, selon Libération.

* AIR FRANCE-KLM (-3,34% à 8,568 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir testé une résistance technique autour de 9,0 euros en fin de semaine dernière et avoir pris 27% depuis le début de l'année sur fond d'optimisme des analystes concernant les résultats annuels que doit publier le groupe franco-néerlandais le 22 février.

* PAGESJAUNES (-2,14% à 2,74 euros) a marqué une pause au lendemain d'un bond de 17%, dû à une note de HSBC qui estime que la revalorisation n'est pas terminée.

* NICOX a bondi de près de 6% à 3,5 euros et signé la plus forte hausse de l'indice SBF 120, dans un volume d'échanges plus de sept fois supérieur à sa moyenne quotidienne des trois derniers mois, Bausch + Lomb ayant lancé la phase 3 d'un traitement, sous licence NicOx, ciblant le glaucome.

* SECHE ENVIRONNEMENT a pris 5,53% à 30,7 euros. Saur, en pleine restructuration financière et détenue à 33% par Séché Environnement, espère avoir finalisé ses négociations sur son refinancement et sa recapitalisation d'ici juin, a déclaré aux Echos son directeur général Olivier Brousse, ajoutant que des financiers et des fonds d'infrastructures étaient intéressés par la société.

* TELEPERFORMANCE perdu 2,4% à 29,22 euros au lendemain de l'annonce de la prise de contrôle total de sa filiale TLS Contact, spécialiste de l'externalisation pour le compte des administrations des contrôles divers préalables, par exemple, à la délivrance de visas.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Cyril Altmeyer

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI