Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les valeurs bancaires reprennent leur souffle

Marché : Les valeurs bancaires reprennent leur souffle

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les valeurs bancaires ont ouvert en repli jeudi à la Bourse de Paris, victimes de quelques prises de bénéfices après avoir emmené la progression des marchés européens au cours des dernières séances.

Vers 11h15, l'indice sectoriel européen Euro STOXX Optimised Banks recule ainsi de 0,4%.

Si son bilan sur la semaine écoulé s'avère très positif (+11%), les pertes de l'indice depuis le début de l'année se montent encore à 18,8%.

A Paris, l'action Société Générale cède 0,4% à 33,7 euros, mais gagne près de 10% sur la semaine. BNP Paribas, qui est parfaitement stable aujourd'hui, a repris plus de 8% en quatre jours.

Le secteur a bénéficié, depuis le début de la semaine, de l'annonce de la création d'un fonds de cinq milliards d'euros devant faire office de garant des opérations de recapitalisation des banques italiennes en difficulté.

Dans une note, les équipes de Lombard Odier IM rappellent que la situation d'un certain nombre de petites banques italiennes conjuguée aux problèmes spécifiques de Deutsche Bank et de la banque portugaise Banco Novo ont mis en lumière un risque 'idiosyncrasique'.

Pour les analystes, les taux négatifs remettent en question la capacité des banques à rester rentables dans un environnement macroéconomique déjà jugé 'difficile'.

Lombard Odier IM souligne enfin les inquiétudes croissantes concernant l'éventualité d'une récession mondiale, qui ont conduit selon lui à une vente massive des actions bancaires en raison de l'interdépendance des banques et de l'économie réelle.

'Le risque pour les banques est désormais que les craintes d'une récession deviennent auto-réalisatrices', prévient Kevin Corrigan, le responsable de la gestion obligataire à pondération fondamentale.

'En effet, ce sentiment négatif pourrait faire augmenter les spreads et donc les coûts d'emprunt, resserrant ainsi les conditions de crédit, ce qui finira par peser sur l'économie réelle', souligne le professionnel.

Les analystes de Haitong Research s'inquiètent d'ores et déjà des résultats de premier trimestre qui seront publiés dans les semaines qui viennent par les grandes banques d'affaires européennes, parmi lesquelles Credit Suisse, Deutsche Bank ou UBS.

'Leurs équipes de direction ont largement fait comprendre que les produits du premier trimestre s'inscriraient en baisse marquée', rappelle le bureau d'études.

Haitong dit ainsi tabler sur des recettes en baisse moyenne de 33% dans les activités de banque de financement et d'investissement (CIB) sur les trois premiers mois de l'année.

'Quand on sait que le premier trimestre est le trimestre le plus solide de l'année avec une contribution d'environ 30% au revenu annuel, cela laisse présager d'une faiblesse pour l'ensemble de l'exercice 2016', prévient-il.

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...