Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de ParisMarché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, en forte hausse à la mi-journée. Le marché est soutenu par une information de presse évoquant un possible rachat d'Alstom par General Electric et des résultats d'entreprises jugés encourageants.

A 13h17, l'indice CAC 40 progresse de 0,91% à 4.491,49 points.

* ALSTOM s'adjuge le titre de valeur du jour avec une envolée de 14,91%, plus forte hausse du CAC 40 dans des volumes représentant 6,8 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext. La valeur est portée par une information de l'agence Bloomberg, toutefois non confirmée par le groupe français, selon laquelle General Electric est en discussions en vue de racheter Alstom pour environ 13 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros).

Dans son sillage, BOUYGUES, qui détient 29% d'Alstom, prend 4,6%.

* TECHNIP grimpe de 8,56% malgré des résultats trimestriels en forte baisse, marqués par un calendrier de projets défavorable dans le Subsea (infrastructures sous-marines). Les chiffres communiqués sont toutefois supérieurs aux attentes et le groupe a confirmé ses objectifs.

CGG avance de 4,85% et VALLOUREC de 1,7%

* SCHNEIDER ELECTRIC (+5,82%) a fait état d'une hausse de 2,5% de son chiffre d'affaires à périmètre et changes constants au premier trimestre, avec un effet favorable des dernières acquisitions du groupe et des signes d'amélioration de l'activité en Europe.

* AIR LIQUIDE s'octroie 2,59% après avoir annoncé une poursuite de sa croissance au premier trimestre grâce à la vigueur de son activité dans les zones Amériques et Asie-Pacifique.

* En revanche, ISPOS (-3,81%) enregistre la plus forte baisse du SBF 120, l'institut de sondages ayant publié un chiffre d'affaires en baisse et inférieur aux attentes au premier trimestre.

* MICHELIN (-3,3%) est sanctionné. Le fabricant de pneumatiques accuse la plus forte baisse de l'indice CAC 40 au lendemain d'une publication trimestrielle montrant une baisse du chiffre d'affaires et une progression jugée décevante des volumes.

La contre-performance boursière de Michelin pèse sur les autres valeurs du secteur automobile. RENAULT lâche 1,76% et PSA 1,67%. VALEO, qui a pourtant enregistré un chiffre d'affaires en forte hausse au premier trimestre 2014, perd 1,46%.

* SUEZ ENVIRONNEMENT abandonne 1,37% malgré un résultat brut d'exploitation (RBE) en croissance organique de 3,2% au titre du premier trimestre 2014.

Des analystes, comme chez Société générale, soulignent des effets de changes défavorables plus élevés qu'attendu.

* GEMALTO (-1,11%) a subi l'impact des effets de change au premier trimestre et a fait état d'une croissance contrastée selon les régions et les activités.

* CARREFOUR recule de 0,93% et CASINO perd 0,63% après une note d'Exane BNP Paribas sur les conséquences d'une guerre des prix en France, en particulier pour les marges, que le marché ne prend pas encore en compte, selon le broker. Exane a abaissé sa recommandation sur Carrefour de "neutre" à "sous-performance", et celle sur Casino "surperformer" à "neutre".

* SOMFY s'adjuge 6,28% dans des volumes représentant 1,9 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le spécialiste du volet roulant ayant fait état d'une croissance plus forte qu'attendu de son chiffre d'affaires au premier trimestre à la faveur d'une nette amélioration de l'activité dans de nombreux pays.

* MANITOU prend 6,26% dans des volumes équivalant à 2,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois au lendemain de la publication par le spécialiste des engins de manutention d'un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 7%.

* NORBERT DENTRESSANGLE (+2,44%) a réitéré sa confiance dans ses perspectives 2014 après avoir enregistré une croissance de 13,6% (+5,5% à périmètre et changes constants) de son chiffre d'affaires au premier trimestre, à 1,078 milliard d'euros, grâce à son activité de logistique qui a progressé de 19,8% sur la période (+8,4% en données comparables).

* THEOLIA lâche 4,62%. Le producteur d'électricité d'origine éolienne, dont les pertes se sont creusées en 2013, dit étudier différentes options pour faire face au risque d'un remboursement anticipé de son emprunt convertible, qui pourrait atteindre un maximum de 125,8 millions d'euros au 1er janvier 2015 et menacer son existence.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthias Blamont)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...