Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de ParisMarché : Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée de la dernière séance d'août, les investisseurs cherchant à sécuriser leurs bénéfices avant le mois de septembre au cours duquel la Réserve fédérale américaine pourrait commencer réduire ses rachats d'actifs.

À 13h25, l'indice CAC 40 recule de 0,58% à 3.963,15 points mais affiche encore un gain de 10% depuis fin juin :

* ESSILOR perd encore 1,99%, plus forte baisse du CAC 40, après un repli de plus de 1% la veille à la suite de l'ajustement à la baisse de son objectif de ventes pour 2013.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES perdent du terrain après avoir alimenté la hausse du marché sur fond de redressement économique en Europe et de résultats d'entreprises jugés encourageants. Ces valeurs sont également pénalisées par le recul inattendu des ventes au détail en Allemagne en juillet.

BOUYGUES recule de 1,83%, STMICROELECTRONICS de 1,59%, SCHNEIDER ELECTRIC de 1,49% et LAFARGE de 1,23%. L'indice Stoxx du secteur automobile européen abandonne 0,98% et celui des ressources de base 0,48%.

* Le SECTEUR européen de l'ÉNERGIE lâche 1,2% dans le sillage des cours du pétrole (-0,5% pour le baril de brut léger américain) et l'éloignement, au moins provisoirement, de la perspective d'une intervention militaire occidentale en Syrie après le désengagement britannique.

TOTAL est en baisse de 1,28%, TECHNIP de 0,82% et, hors CAC, CGG (-4,76% à 18,11 à euros), qui a également enfoncé sa moyenne mobile à 50 jours, à 18,51 euros, accuse la plus forte baisse du SBF 120.

* DANONE perd 1,78% après avoir prévenu que l'activité de sa division Nutrition infantile en Asie serait en recul au troisième trimestre à la suite des rappels de certains laits infantiles sur huit marchés (Nouvelle-Zélande, Singapour, Malaisie, Chine, Hong Kong, Viêtnam, Cambodge et Thaïlande).

* À rebours de tendance, L'ORÉAL (+4,82%) signe la plus forte hausse du SBF 120, le numéro un mondial des cosmétiques profitant de résultats semestriels solides et d'un article du journal Les Echos sur l'actionnariat du groupe.

* GEMALTO grimpe de 2,47%, des analystes saluant la publication, la veille, de la nouvelle confirmation des objectifs financiers pour 2013 du groupe qui a enregistré des performances en ligne avec les attentes du marché sur les six premiers mois de l'année.

* EADS avance de 0,79%. Exane BNP Paribas, qui a relevé son objectif de cours sur le titre de 31% à 64 euros, estime que la visibilité est forte pour le groupe européen, qui se négocie avec une décote de 30% par rapport à ses concurrents de l'aviation civile.

* HERMÈS (+2,17%) a une nouvelle fois dépassé les attentes avec une progression de 14% de son résultat opérationnel semestriel, et le groupe de luxe a réaffirmé son objectif de parvenir sur l'année à une rentabilité proche du record de 32,1% atteint en 2012.

* ARKEMA s'octroie 2,08% à la faveur d'une note optimiste d'Exane BNP Paribas sur le numéro un français de la chimie, le broker ayant relevé son conseil sur le titre de "neutre" à "surperformer".

* IPSEN (-2,47%) a abaissé l'objectif de croissance de ses ventes 2013 en médecine de spécialité, affectées par la détérioration des conditions de marché au Moyen-Orient et en Chine, mais a maintenu son objectif de marge.

* LAGARDÈ RE se replie de 1,76% malgré l'annonce d'une hausse de 23% de son résultat opérationnel courant (Résop) dans les médias au premier semestre 2013.

Oddo Securities, qui a abaissé sa recommandation sur le titre d'"acheter" à "neutre", s'est dit surpris par le montant des dépréciations exceptionnelles chez Lagardère Active (supérieur à 200 millions d'euros dans les magazines) et chez Services (30 millions d'euros en distribution de Presse).

* AIR FRANCE-KLM perd 1,39% et l'indice Thomson Reuters du secteur européen des compagnies aériennes se replie de 1,34% en raison de la situation en Syrie. Air France a modifié les horaires d'un de ses deux vols quotidiens entre Paris et Beyrouth sur fond d'escalade de la crise.

* NRJ GROUP s'inscrit en baisse de 4,27%, le groupe de radio et de télévision ayant annoncé la veille de résultats semestriels pénalisés par la télévision et inférieurs aux attentes de certains analystes.

* ETAM DEVELOPPEMENT bondit de 26,37% à 22,62 euros, s'approchant ainsi du prix de 23 euros par action offert par les actionnaires qui contrôle le groupe dans le cadre de deux offres publiques d'achat sur le capital du groupe de prêt-à-porter.

* MERSEN (+3,42%) a annoncé viser au second semestre un cash-flow opérationnel supérieur à celui du premier, le contrôle des coûts devant permettre à l'ex-Carbone Lorraine de faire face à un environnement économique toujours difficile.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...