Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

Marché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de ParisMarché : Les valeurs à suivre à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,48% à 4.252,29 points au terme d'une première séance de l'année 2015 d'autant plus volatile que les échanges ont été très limités (moins de 2,0 milliards d'euros échangés sur les 40 valeurs de l'indice sur Euronext).

Le CAC a fluctué dans une fourchette large de 87 points, gagnant jusqu'à 0,9% en début de séance et perdant jusqu'à 1,13% après la publication de PMI manufacturiers marquant toujours la faiblesse de la croissance en zone euro. Dans ce contexte, les taux à 10 ans allemand, français, espagnol et italien sont tombés à de nouveaux plus bas historiques, respectivement à 0,493%, 0,78%, 1,507% et 1,756%.

Au cours de la semaine écoulée, le CAC 40 a perdu 1,01%.

* Les BANCAIRES (+0,48) ont enregistré la seule hausse sectorielle en Europe, soutenues par les déclarations de Mario Draghi qui a estimé que si le risque de déflation en zone euro est "limité", la BCE prépare un arsenal de mesures si elle juge l'inflation trop faible. A Paris, elles ont contenu la baisse du CAC 40. CRÉDIT AGRICOLE (+1,3% à 10,9 euros) a signé la plus forte hausse de l'indice, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a gagné 1,06% à 35,36 euros et BNP PARIBAS 0,35% à 49,43 euros.

* ESSILOR INTERNATIONAL, qui fait partie des valeurs défensives recherchées activement l'année dernière, a accusé la plus forte baisse du CAC 40 (-1,81% à 91,0 euros) sur des prises de bénéfice après un gain de près de 20% en 2014. Même chose pour AIR LIQUIDE, qui a signé la deuxième plus forte baisse de l'indice (-1,41% à 101,4 euros).

* Les valeurs de CONSOMMATION (-1,28%), les PRODUITS DE BASE (-1,04%), l'AUTOMOBILE (-0,96%) et l'AGROALIMENTAIRE (-0,86%) ont accusé les plus fortes baisses sectorielles en Europe. A Paris, L'ORÉAL a perdu 1,36% à 137,4 euros, KERING 1,1% à 157,75 euros et LVMH 1,06% à 130,85 euros.

PERNOD RICARD a abandonné 1,27% à 91,09 euros et DANONE 1,08% à 53,86 euros. Hors CAC 40, RÉMY COINTREAU a perdu 2,02% à 57,24 euros.

MICHELIN a reculé de 1,21% à 74,36 euros et RENAULT perdu 1,04% à 59,9 euros après que le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) a annoncé une chute de 6,8% des immatriculations de voitures neuves en France le mois dernier - soit le deuxième plus faible mois de décembre qu'ait connu le marché depuis la crise de 2008. Dans le SBF 120, PLASTIC OMNIUM a abandonné 1,55% à 22,265 euros et FAURECIA 0,87% à 30,645 euros, tandis que PSA Peugeot Citroën a limité sa perte à -0,2% à 10,2 euros.

* CAPGEMINI a pris 1,08% à 60,12 euros. Finlabo estime que le titre offre un bon potentiel de hausse, le groupe ayant de bons fondamentaux et jouissant de perspectives de profits en amélioration.

* INNATE PHARMA, qui a gagné plus de 59% en 2014, a continué sur sa lancée et signé la plus forte progression du SBF 120 (+10,51% à 8,73 euros) dans un volume d'échanges étoffé représentant 1,9 fois sa moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Le titre a franchi sa moyenne mobile 20 jours (8,272 euros).

(Raoul Sachs, édité par Gilles Guillaume)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...