Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séanceMarché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée face à la perspective d'une hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis et à l'enlisement des négociations dans le dossier grec.

A 12h36, l'indice CAC 40 cédait 0,68% à 4.824,66 points:

* De nombreuses VALEURS de RENDEMENT sont pénalisées par la perspective d'un prochain relèvement des taux aux Etats-Unis. ENGIE (rendement du dividende de 5,75%) cède 1,64% ORANGE (rendement de 4,4%) perd 1,61%, ou encore VEOLIA ENVIRONNEMENT (rendement de 3,83%) abandonne 0,93%.

* Plusieurs VALEURS offrant un PROFIL DÉFENSIF sont également victimes de leurs niveaux de valorisation jugés élevés dans un contexte de recul marqué de la Bourse depuis plusieurs séances.

LVMH (-1,87%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 et ESSILOR baisse de 1,58%.

* En revanche, SOLVAY (+0,87%) signe la plus forte des quelques progressions du CAC 40. Des analystes, comme chez KBC Securities, se veulent optimistes concernant les annonces qui pourraient être faites lors des journées investisseurs du groupe prévues mercredi et jeudi.

* VIVENDI (+0,66%) bénéficie du lancement par Apple d'un nouveau service de musique en ligne sur abonnement, jugé favorable à l'industrie musicale par des analystes.

* NEXANS (+1,94% à 33,85 euros) signe la plus forte hausse du SBF 120 à la faveur d'un rebond sur un support technique autour de 33 euros après avoir enfoncé la veille sa moyenne mobile à 50 jours, alors à 34,458 euros.

* VALLOUREC (-3,16%) enregistre le repli le plus marqué du SBF 120, victime en Bourse d'un article de presse faisant état d'un nombre de suppressions de postes plus élevé qu'annoncé.

* SOITEC (-2,47% à 0,79 euro) s'est retournée à la baisse en matinée après avoir buté en début de séance contre une résistance technique à 0,83 euro à la suite d'un accord de collaboration signé avec l'Institut de recherche industrielle en microtechnologie de Shanghai.

* NEOPOST lâche 2,38%, les investisseurs se montrant déçus du niveau d'activité annoncé la veille par le spécialiste du traitement du courrier et de la logistique.

* STMICROELECTRONICS baisse de 2,05%, JPMorgan s'inquiétant de la forte augmentation des stocks dans le secteur au premier trimestre.

* TARKETT perd 2,12%, des analystes jugeant le titre désormais bien valorisé au regard du manque de visibilité lié à son exposition à la Russie.

* AIR FRANCE-KLM se replie de 1,88%. HSBC a abaissé sa recommandation sur la valeur d'"acheter" à "conserver" et Credit Suisse a ramené son objectif de cours sur le titre de 6,50 à 5,70 euros.

* BELVÉDÈRE (-11,8%) accuse la plus forte baisse de l'indice CAC Mid & Small dans des volumes étoffés, le groupe de spiritueux pâtissant des tensions au sein de son actionnariat alors qu'un des actionnaires a demandé la révocation de certains administrateurs.

* OENEO (+1,87%) a touché un plus haut de près de 13 ans en matinée, à 6,22 euros, le spécialiste des bouchons et de la tonnellerie pour la filière viticole profitant de l'amélioration de sa marge opérationnelle sur son exercice décalé 2014-2015.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...