Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séanceMarché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, qui évolue dans une bande de fluctuation large de 91 points, reculait de 0,08% à 5.020,95 points vers 13h00. Les responsables de la zone euro cherchent activement une solution au dossier de la dette grecque avant l'échéance, le 5 juin, d'un remboursement au FMI. Les conséquences d'un défaut de la Grèce seraient "gigantesques" pour l'Europe, a déclaré le vice-chancelier allemand, Sigmar Gabriel.

* PERNOD RICARD (-4,55%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 après avoir dévoilé des objectifs de croissance à moyen terme qui n'ont pas surpris le marché. Le secteur de l'agroalimentaire (-1,37%) accuse une des plus fortes baisses sectorielles en Europe. Hors CAC 40, REMY COINTREAU lâche 1,67%.

* UNIBAIL RODAMCO abandonne 1,32%, l'immobilier (-1,5%) figurant parmi les plus fortes baisses sectorielles en Europe, affecté par la remontée des rendements obligataires (+8 points de base à 0,61% pour le Bund 10 ans). Hors CAC, FONCIERE DES REGIONS perd 1,33%, GECINA 1,38%, KLEPIERRE 0,84%.

* Les bancaires (+0,43%) signent la seule hausse sectorielle en Europe, portées par la hausse des établissements de la zone euro. L'inflation est remontée en zone euro et, comme en Allemagne, a dépassé les attentes du marché. Les analystes y voient le signe d'un reflux de la menace de déflation et d'un succès de la politique de la BCE.

CREDIT AGRICOLE (+2,11%) signe la plus forte hausse du CAC 40, BNP PARIBAS s'adjuge 1,75% et SOCIETE GENERALE 1,33%.

* Contre la tendance et contre son secteur, LVMH gagne 1,9% et sa maison mère, DIOR 1,85%, HSBC ayant relevé son conseil de "conserver" à "achat" sur les deux titres.

* NEOPOST (+5,9%) est en tête des hausses du SBF 120, une note positive du broker allemand Mainfirst, qui est passé à l'achat sur le titre du spécialiste des solutions de courrier, ayant déclenché des débouclements de positions vendeuses à découvert, rapportent des traders.

(Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...