Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

Marché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séanceMarché : Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, en forte baisse à la mi-séance, plombée par le regain d'incertitudes lié à la situation politique en Crimée et à l'économie chinoise.

A 12h50, l'indice CAC 40 se replie de 1,23% à 4.296,33 points :

* Les CYCLIQUES sont plus particulièrement touchées par les craintes liées à la Chine, où la banque centrale est prête à abaisser le ratio des réserves obligatoires des banques en cas de ralentissement trop prononcé de l'activité économique, selon des sources proches des discussions.

INGENICO (-3,12%) accuse la plus forte baisse du SBF 120, imité par SCHNEIDER ELECTRIC (-2,64%) dans le CAC 40.

RENAULT lâche 2,67% et ALCATEL-LUCENT 2,38%. L'indice Stoxx du secteur automobile européen (-2,05%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe alors que la Chine est le plus gros marché automobile mondial.

* VALEO se replie de 1,86% à 99,32 euros. Bpifrance a cédé 2,5% du capital de Valeo prix de 100 euros par action, soit un montant total d'environ 200 millions d'euros.

* Les FINANCIÈRES sont, également, lourdement pénalisées par les tensions entre Kiev et Moscou, le département d'Etat américain estimant que les réponses de la Russie à ses propositions sur l'Ukraine ne créent pas un environnement favorable à la diplomatie.

SOCIETE GENERALE abandonne 2,08%, BNP PARIBAS 1,71% et CREDIT AGRICOLE 1,67%. L'indice Stoxx du secteur bancaire européen recule de 1,37%.

* A rebours de tendance, ALSTOM signe la seule progression du CAC 40, avec un gain de 2,51%. Le groupe est entré "dans une phase active de préparation" d'une introduction en Bourse de son pôle transport et aurait choisi ses banques conseil, selon le quotidien Les Echos.

"On continue de travailler sur les deux options (partenaires industriels et financiers et mise en Bourse, NDLR) en parallèle", a dit à Reuters une porte-parole d'Alstom.

Le groupe avait révélé récemment dans une interview à Reuters qu'une introduction en Bourse d'Alstom Transport lui permettrait de renforcer ses partenariats existants et d'aider à financer une acquisition dans la signalisation ferroviaire.

* SOITEC (+10,87%) signe la plus forte des rares hausses du SBF 120 dans des volumes représentant 3,6 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le groupe spécialisé dans les matériaux semi-conducteurs profitant d'un premier feu vert des autorités sud-africaines pour un projet photovoltaïque.

* NUMERICABLE gagne 4,485%, le câblo-opérateur ayant confirmé l'ensemble de ses objectifs, en dépit de résultats 2013 en recul, et défendu son projet de prise de contrôle de SFR.

La valeur, qui perd encore 17,5% sur une semaine en raison de la bataille avec Bouygues (-1,2%) pour SFR, reprend ainsi quelques couleurs alors qu'approche l'heure de vérité pour la filiale de VIVENDI (-0,05%).

* ADP progresse de 3,63%. Selon des traders, la valeur profite d'un relèvement de recommandation de Kepler Cheuvreux, passé de "conserver" à acheter". Par ailleurs, l'Association internationale du transport aérien (IATA) prévoit une croissance plus forte du fret aérien en 2014.

* HAULOTTE GROUP recule de 4,77% dans des volumes représentant 1,5 fois leur moyenne quotidienne sur NYSE Euronext au lendemain de l'annonce de résultats 2013 inférieurs aux attentes.

* INTERPARFUMS perd 2,02% malgré des résultats annuels marqués par une rentabilité record de 14,9%. Le groupe a averti que les investissements alloués au lancement des parfums Karl Lagerfeld et Balmain allaient peser sur la marge opérationnelle en 2014, et des investisseurs estiment élevés les niveaux de valorisation de la société.

En outre, Natixis a abaissé sa recommandation sur la valeur de "neutre" à "alléger".

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...