Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les tops de 2014

Marché : Les tops de 2014

tradingsat

(CercleFinance.com) - Orange, Valeo ou encore Genfit se sont illustrés en Bourse cette année.

Et le vainqueur est... Orange. Plus forte progression du CAC 40 depuis le début de l'année (+56,8%), l'opérateur historique a tiré son épingle du jeu dans un contexte d'activité intense dans le secteur des télécommunications. En France, Numericable (cinquième du palmarès du SBF 120 cette année avec un gain de 55%) a notamment racheté SFR au nez et à la barbe de Bouygues Telecom, filiale du groupe diversifié sur laquelle les analystes et les opérateurs se perdent en conjectures. Elle pourrait en effet être à son tour absorbée dans les mois à venir, ce qui serait une autre étape majeure dans le processus actuel de consolidation sur le marché hexagonal.

Le groupe dirigé par Stéphane Richard est par ailleurs en train d'acquérir Jazztel, une opération bien perçue par le marché et qui va renforcer sa présence en Espagne, son deuxième débouché après la France, et est entré aux côtés de Deutsche Telekom en négociation exclusive avec BT Group pour la cession intégrale de EE, la coentreprise des opérateurs français et britannique implantée en Grande-Bretagne.

Le prix de cession de EE de 12,5 milliards de livres sterling, sur la base d'un endettement financier net considéré comme nul, serait réparti à parts égales entre Orange et Deutsche Telekom, et tandis que le second prendrait une participation de 12% dans BT, le premier acquerrait pour sa part une participation de 4% et recevrait une proportion plus importante en numéraire.

Deuxième du palmarès, Valeo, de retour au sein de l'indice phare en juin dernier après treize ans d'absence, a pour sa part vu son action croître de 28% depuis le 1er janvier. L'équipementier automobile évolue dans un contexte favorable de reprise du marché en Europe, où ses ventes ont crû de 9% au troisième trimestre, alors que ce même marché demeure dynamique outre-Atlantique. Le chiffre d'affaires du groupe de Jacques Aschenbroich a grimpé de 10% sur la période à environ 3,1 milliards d'euros (+6% à périmètre constant), dont 2,6 milliard dans la première monte (+13% et + 7% à taux de change constants).

Fort de fondamentaux solides, Valeo croit fermement en sa capacité à se développer plus vite que le marché au cours des années à venir et ambitionne un taux de marge opérationnelle légèrement supérieur à 7 % pour l'exercice 2015.

A noter qu'un autre équipementier automobile, Montupet, a signé la deuxième plus forte progression annuelle du SBF 120 avec un bond de 110% depuis le 1er janvier. Le groupe a généré 339,9 millions d'euros de chiffre d'affaires au terme des trois premiers trimestres, soit une hausse de 7,7% en glissement annuel (+7,8% à change et métaux constants), dont 100,8 millions d'euros sur les trois derniers mois (+8,1% et +7,6% à change et métaux constants).

Les ventes depuis le début de l'année ont été soutenues par le dynamisme des marchés français et bulgare. La solidité financière de Montupet n'a évidemment pas échappé aux analystes parmi lesquels Arkeon Finance, 'confiant quant à la capacité du groupe à délivrer une marge opérationnelle proche de 14% (en 2014) grâce notamment aux performances des sites français (très sensibles aux variations des volumes) et bulgare (site délivrant de fortes marges)'.

Le leader incontesté du SBF 120 cette année est cependant Genfit, société biopharmaceutique qui a intégré cet indice en juin dernier et dont le cours s'est envolé de 266% (!) Le groupe a notamment renforcé sa propriété intellectuelle liée au GFT505 à la fois en Chine et aux Etats-Unis, deux pays où il a une belle carte à jouer, via l'obtention en octobre dernier de brevets qui le 'couvrent' jusqu'en 2035. Candidat médicament dans la NASH et la fibrose hépatique, le GFT505 avait obtenu un peu plus tôt un brevet non moins précieux en Europe.

On signalera enfin l'excellente tenue d'une autre entreprise biopharmaceutique, Innate Pharma, qui a enregistré une progression de son action de 60% en douze mois. Le groupe est plébiscité par les bureaux d'analyses à l'image d'Invest Securities, pour qui le lirilumab devrait divulguer ses résultats cliniques de phase II en monothérapie dans la Leucémie Myéloïde Aigüe (LAM) fin 2015/début 2016.

En attendant, Innate Pharma a annoncé en août dernier que la Commission européenne a accordé le statut de médicament orphelin à son médicament expérimental IPH4102 dans le traitement des lymphomes T cutanés (LTC). Celui-ci devrait faire l'objet d'un essai clinique de phase I l'an prochain.

Last but not least: un analyste et pas des moindres puisqu'il s'agit du très écouté Goldman Sachs, mise sur un fort potentiel haussier de la valeur.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...