Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les tensions géopolitiques se font toujours sentir

Marché : Les tensions géopolitiques se font toujours sentir

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le regain de tensions géopolitiques fait toujours sentir ses conséquences sur les places boursières européennes, mais celles-ci tendent à réduire leurs pertes dans le sillage d'une ouverture haussière à Wall Street.

Lisbonne abandonne encore 1,1%, Madrid 0,8%, Francfort 0,7%, Amsterdam cède 0,4%, Zurich 0,3%, Londres, Milan et Bruxelles 0,1%, tandis que Paris grappille 0,1%. A New York, le Dow Jones avance de 0,2% et le Nasdaq, de 0,5%.

'Le risque géopolitique revient au centre des préoccupations, amenant les marchés à rétrocéder beaucoup des gains engrangés plus tôt dans la semaine', expliquait ce matin Chris Beauchamp, analyste marchés chez IG.

Outre la crise ukrainienne ravivée par le crash de l'avion de la Malaysia Airlines, les investisseurs semblent s'inquiéter des troubles au Proche-Orient où l'armée israélienne a lancé des opérations terrestres dans la bande de Gaza.

Dans ce contexte, les investisseurs restent assez indifférents à la baisse surprise de l'indice de confiance 'UMich', à 81,3 en estimation préliminaire, et à la hausse moins forte que prévu (+0,3%) des indicateurs avancés du Conference Board.

Ataman Ozyildirim, économiste au Conference Board, estime néanmoins que 'cette nouvelle progression pourrait augurer d'une accélération de l'activité au cours de la seconde moitié de l'année', notant par exemple la dynamique positive du marché du travail.

Côté valeurs, Ericsson se distingue en grimpant de 8,2% à 86 couronnes suédoises à Stockholm, entouré après la présentation par l'équipementier télécoms d'un chiffre d'affaires et de marges bénéficiaires au-dessus des attentes pour le deuxième trimestre.

A Londres, l'action Shire prend 3,4% à 4970 pence, à la suite de l'accord avec AbbVie par lequel ce groupe américain lancera une offre publique d'achat et d'échange sur le laboratoire pharmaceutique, à un prix de 52,48 livres par action.

Daimler abandonne 2,3% à 65 euros à Francfort, grevé par une note de Crédit Suisse qui a dégradé son conseil de 'surperformance' à 'neutre', avec un objectif de cours abaissé à 70 euros contre 84 précédemment.

Accor prend 1,1% à 36,7 euros sur le CAC40 : après avoir enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 1,3% au deuxième trimestre, le groupe hôtelier a affirmé qu'il continuerait à bénéficier d'une dynamique 'favorable' dans les mois qui viennent.

Toujours à Paris, Alstom s'adjuge 1% à près de 27,7 euros, soutenu par un relèvement de recommandation de 'neutre' à 'achat' chez UBS, alors que Technip perd 1,2% à 75,8 euros, pénalisé par une dégradation du même courtier en sens inverse.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...