Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les regards braqués vers Francfort

Marché : Les regards braqués vers Francfort

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes évoluent majoritairement en baisse ce matin, les opérateurs privilégiant la prudence avant la conclusion de la réunion cruciale de la BCE à Francfort et une batterie d'indicateurs américains.

Milan et Madrid perdent 0,4%, Francfort et Paris 0,3%, Amsterdam 0,2%, Londres, Bruxelles et Zurich restent à peu près atones et Lisbonne gagne 0,3%. A New York la veille, le Dow Jones a grappillé moins de 0,1% alors que le Nasdaq a perdu près de 0,6%.

'Tous les regards seront tournés vers la réunion de la BCE et l'intervention de Mario Draghi. Son dernier discours à Jackson Hole le 22 août a laissé espérer la possibilité de mise en place de nouvelles mesures non conventionnelles', rappelle-t-on chez Barclays Bourse.

'Mario Draghi a demandé une politique budgétaire plus active. Avant de faire quelque chose de nouveau, il doit voir s'il y a un changement du côté des gouvernements', indique cependant Philippe Waechter, le directeur de la recherche économique chez Natixis AM.

'Si rien n'a changé sur le côté budgétaire au début de l'année prochaine, alors la BCE mettra en place un 'QE' (programme d'assouplissement quantitatif)', estime le stratège, qui dit cependant ne pas exclure une baisse de taux à l'issue de la réunion de ce jour.

Les opérateurs seront aussi attentifs, cet après-midi, à l'enquête ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis pour le mois d'août, qui donneront des premières indications sur le marché du travail américain avant le rapport officiel prévu vendredi.

Toujours au chapitre des données américaines, seront dévoilés les inscriptions aux allocations chômage, les chiffres de la productivité, la balance commerciale, l'ISM des services et les stocks de pétrole.

En attendant, on notera que les commandes à l'industrie allemande ont rebondi de 4,6% en juillet, alors que les économistes attendaient en moyenne une hausse trois fois moindre, et que le taux de chômage en France a augmenté de 0,1 point à 10,2% au deuxième trimestre.

Côté valeurs, BASF fait figure de lanterne rouge du DAX avec un recul de 1,9% à 77,7 euros, Crédit Suisse ayant dégradé son opinion de 'neutre' à 'sous-performance' et son objectif de cours de 80 à 70 euros sur le titre du chimiste.

Bilfinger plonge quant à lui de 10,1% à 53,4 euros à Francfort, sanctionné pour le lancement, par le spécialiste allemand des services industriels, de son troisième avertissement sur résultats en un peu plus de deux mois.

Sur l'OMX, Statoil abandonne 1,5% à 179 couronnes norvégiennes, la major pétro-gazière ayant fait un point mitigé sur ses activités d'exploration, avec notamment un puits scellé dans le Golfe du Mexique en raison d'un manque d'intérêt commercial.

L'action easyJet grappille 0,2% à 1370 pence à Londres, à la suite de la présentation par la compagnie aérienne à bas coûts de ses chiffres mensuels, d'où ressort une amélioration de son coefficient d'occupation en août.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI