Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les places entament la semaine du bon pied

Marché : Les places entament la semaine du bon pied

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les places européennes entament la semaine, et surtout le mois de juin du bon pied : normal, les marchés placent depuis des semaines d'énormes espoirs dans une 'action résolue' de la BCE (taux négatifs, possibilité de LTRO, promesse de mise en oeuvre d'un 'QE' -via les ABS- en cas de nécessité).

Les marchés se soucient peu que de telles stratégies n'aient pas donné de résultats probants contre la déflation ou la récession ces dernières années ou ces derniers mois, tout ce qui compte, c'est que les actifs financiers continuent de s'apprécier indéfiniment, ce qu'ils semblent bien déterminés à faire, même si la hausse s'avère très lente.

Lente... mais d'une régularité de métronome, que les statistiques justifient ou non la progression inexorable des prix: aujourd'hui, c'est une inflation faible dans plusieurs Länders allemands qui invitent à penser que la Bundesbank va approuver une stratégie offensive de la BCE.

En France, l'indice PMI manufacturier reste atone: il s'est établi à 49,6 points, contre 49,3 en 1ère estimation au mois de mai... cela fait longtemps que l'Elysée plaide pour une baisse de l'Euro.

De nouveaux records annuels ou historiques sont battus presque tous les jours depuis le début de la semaine dernière: le DAX30 (+0,25%) se fend d'un nouveau record à 9.992 (au 'fixing d'ouverture), le FT-100 à Londres prend 0,3%, Milan +0,4% et Milan +0,6%.

Le repli de 0,15% Paris est lié au détachement de plusieurs dividendes dont celui de France Telecom : Paris fait donc partie du concert haussier européen ce lundi et contribue bien à l'inscription d'un nouveau record annuel de l'indices EuroStoxx600 à 345,54Pts, lequel déborde le zénith de mai 2006 à 344,4.

Sur le front des devises, le Dollar contribue à soutenir la tendance avec une progression de +0,25% vers 1,3695/E et l'appétit pour le risque se manifeste également sur les dettes souveraines européennes avec une détente qui se poursuit sur les 'Bunds' à 1,35% (contre 1,36%) puis le '10 ans' italien (2,95%) et espagnol (2,84%, soit -1Pt de base).

NB, l'annonce de l'abdication du roi Juan Carlos (officialisée par le 1er Ministre Mariano Rajoy) ne devrait avoir aucun impact sur la gouvernance de l'Espagne.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI