Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les OAT et les 'Bunds' restent parfaitement stables

Marché : Les OAT et les 'Bunds' restent parfaitement stables

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les deux principales informations du jour et du weekend sont le recul de l'inflation en Allemagne en mai sous le seuil des 1% (globalement 0,9% mais les prix se tassent encore plus nettement dans certains Länders), ce qui devrait lever les objections de la Bundesbank concernant des mesures anti-déflation 'non-conventionnelles'.

La seconde information, c'est l'arrêt de cour suprême portugaise qui a jugé anticonstitutionnelles les réductions de salaires comprises entre 2 et 12% dans la fonction publique prévues dans le plan de retour à l'équilibre budgétaire conçu par la Troïka.

Le Tribunal a également déclaré inconstitutionnelles les baisses des pensions de retraite et les réductions d'avantages associées aux régimes d'assurance-maladie et de chômage: ce sont en tout 500MdsE d'économies qui sont fortement remises en cause... mais c'est une bombe à retardement politique et sociale (les manifestations se sont multipliées contre les concessions accordées aux créanciers du Portugal) qui se trouve partiellement désamorcée.

L'emprunt de référence à '10 ans' portugais n'en est que légèrement affecté avec une petite tension du rendement de 3,60 à 3,625%, ce qui reste proche des plus bas historiques.
L'appétit pour le risque à 72H du communiqué final de la BCE l'emporte sur toute autre considération.

En France, l'indice PMI manufacturier reste atone: il s'est établi à 49,6 points, contre 49,3 en 1ère estimation au mois de mai.
Le PMI reste en territoire de contraction sous le seuil technique des 50... cela fait longtemps que l'Elysée plaide pour une baisse de l'Euro afin de relancer la croissance par les exportations.

Les OAT restent parfaitement stables à 1,76%, de même que les 'Bunds' à 1,355% (contre 1,35% vendredi) tandis que les achats se poursuivent sur le '10 ans' italien (2,94% contre 2,96%) et les 'bonos' espagnol (2,825%, contre 2,85%).

NB, l'annonce de l'abdication du roi Juan Carlos en faveur son fils Felipe(officialisée par le 1er Ministre Mariano Rajoy puis le Roi lui-même ce midi en direct depuis Madrid) ne devrait avoir aucun impact sur la gouvernance de l'Espagne et la sérénité du marché obligataire en témoigne.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI