Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les initiatives devraient rester limitées

Marché : Les initiatives devraient rester limitées

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait repartir à la hausse mardi matin, la progression de Wall Street la veille s'ajoutant à la perspective d'un nouveau gouvernement en France.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 devrait ouvrir en hausse de 12 points à 4403 points.

Les marchés d'actions américains ont terminé en territoire positif lundi, rassurés par le discours 'colombe' de la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen qui a coupé l'herbe sous le pied des vendeurs en déclarant que les mesures 'extraordinaires' prises par la Fed pour relancer l'économie étaient 'appelées à durer'.

La tendance semble en revanche moins affectée par les développements politiques en France, où François Hollande a nommé hier Manuel Valls au poste de Premier ministre en vue de former un gouvernement resserré chargé de conduire des réformes structurelles.

'Sa tâche sera de privilégier la croissance au détriment de la réduction des déficits', commente Guillaume Menuet, économiste chez Citi.

La tendance ne devrait pas non plus être soutenue par la publication d'indicateurs chinois en jugés demi-teinte.

Si l'indice PMI officiel pour le secteur manufacturier chinois a légèrement augmenté en mars, surpassant les attentes, l'indice PMI compilé par HSBC et Markit est ressorti à 48 ce mois-ci, contre 48,5 en février, signalant une nouvelle contraction de l'industrie manufacturière.

Les investisseurs devraient de toute façon limiter leurs initiatives au maximum avant la réunion de la Banque centrale européenne (BCE), prévue jeudi.

Les PMI manufacturiers européens paraîtront dans la matinée et les opérateurs suivront avec attention les performances de la France et de l'Allemagne.

'Cela fait maintenant neuf mois que l'Allemagne est en zone d'expansion', rappelle Evan Lucas, stratège chez IG. 'Cela pourrait finir par poser problème', ajoute-t-il. 'Des taux d'intérêt historiquement bas sont en effet susceptibles de créer une surchauffe de l'économie', conclut l'analyste.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...