Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les indices PMI ne soutiennent guère l'euro

Marché : Les indices PMI ne soutiennent guère l'euro

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne rebondissait mollement face au billet vert américain ce midi, sa hausse de 0,14% à 1,2661 dollar ne compensant les retraits des deux dernières séances (- 065% puis - 0,56%). Meilleurs que prévu, les indices PMI de la zone euro ne parviennent pas à relancer l'euro pénalisé par les rachats d'actifs de la BCE.

En revanche, l'euro se reprend de 0,51% contre le yen à 136,21, de 0,30% contre le sterling à 0,7905 et reste neutre face au franc suisse, à 1,2066.

“Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont un peu soutenu le dollar car ils ont progressé de 0,1% au mois de septembre, contre une stabilité attendue', commentent les analystes d'Aurel BGC à propos de la séance de la veille.

Certes, mais une fois n'est pas coutume, un indicateur (relativement) encourageant a été publié ce matin en zone euro.

La croissance de l'activité globale dans la région s'est en effet très légèrement renforcée ce mois-ci si l'on en croit l'estimation flash de l'indice PMI, lequel s'est établi à 52,2 après un plus bas de dix mois enregistré en septembre (52). Il s'agit de la première progression du taux d'expansion depuis trois mois, mais l'indice demeure inférieur à la moyenne observée au troisième trimestre et s'inscrit à son deuxième plus bas niveau depuis le début de l'année.

Mais alors que la BCE vient à peine de commencer le programme de rachat d'actifs obligataires annoncé en septembre, sorte de 'QE light' à l'européenne, nombreux sont les cambistes qui parient déjà sur une extension de ce programme en début d'année prochaine. Ce qui supposerait une dégradation plus marquée encore du bilan de la BCE, ultime contrepartie de l'euro.

'Les attentes d'un nouveau geste de la part de la BCE pour soutenir la relance économique de la région est aussi un facteur négatif' pour la monnaie unique européenne, estime encore Aurel BGC.

'En outre, les cambistes se positionnaient dans l'attente des résultats de l'examen mené par la BCE sur la qualité des actifs des banques en zone euro. La devise européenne a souffert de l'annonce, par une agence de presse espagnole, de l'échec aux tests de résistance de 11 banques de la zone euro', rappellent les spécialistes.

Toujours au chapitre macroéconomique, les opérateurs prendront connaissance en début d'après-midi des chiffres hebdomadaires du chômage aux Etats-Unis avant la publication à 16h00 de l'indicateur avancé du Conference Board en septembre.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...