Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Les cambistes suivent l'inflation de près

mardi 13 février 2018 à 12h27
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne tentait de confirmer le mouvement de reprise entamé hier face à sa contrepartie américaine. A cette heure, l'euro, qui a progressé hier de 0,31%, prend encore 0,29% à 1,2325 dollar.

Les indicateurs d'inflation, à l'origine de la correction obligataire et boursière partie des Etats-Unis voilà une dizaine de jours, sont toujours suivis de très près par les cambistes, alors qu'une longue période de déflation mondiale pourrait - progressivement - prendre fin. D'abord aux Etats-Unis, où le salaire horaire a augmenté de près de 3% en janvier, et où les mesures de relances en haut de cycle de Donald Trump sont inflationnistes. Mais aussi dans les autres pays, notamment en Europe - continentale ou non - où l'institut IHS Markit souligne régulièrement les facteurs intrinsèques d'inflation à terme, y compris en zone euro.

Ce matin, on a appris qu'au Royaume-Uni, l'indice des prix à la consommation était ressorti à 3% en janvier, comme le mois précédent, alors que les attentes se situaient à 2,9%. Nettement plus élevé que sur le continent, cet indice est notamment tiré par les conséquences de la baisse du sterling après le vote du Brexit. Mais il s'agit aussi d'un argument supplémentaire pour que la Banque d'Angleterre donne un nouveau 'tour de vis' à ses taux courts dans un avenir relativement proche, comme elle l'a laissé entendre la semaine passée.

Notons que le rendement de l'emprunt d'Etat fédéral américain à dix ans se situe sous 2,83% ce midi, soit légèrement plus bas de la veille, mais toujours à un niveau proche de son record depuis début 2014. Vers 0,73%, le produit allemand équivalent a vu son rendement plus que doubler depuis mi-décembre.

L'inflation sera de nouveau au menu statistique de la journée de demain : on attend, mercredi matin, la publication de l'indice des prix à la consommation en Allemagne pour janvier, à 1,6% sur un an, comme en décembre. Puis dans l'après-midi ce même taux pour les Etats-Unis, anticipé par le consensus à 1,7%, après 1,8% sur les mêmes périodes.

'Fondamentalement, il n'y a pas de poussée inflationniste par rapport à 2017', estiment les spécialistes de Saxo Banque. 'Ainsi, le taux d'inflation moyen dans les pays du G7 se situe à 1,7% contre 1,8% il y a exactement un an de cela. Tout est en fait question de perception'. Et aussi de tendance.

Et les analystes d'ajouter, alors que Jerome Powell vient de prendre la suite de Janet Yellen à la tête de la Réserve fédérale américaine : 'Le défi pour la Fed va être compliqué à court terme : il va falloir rassurer dans un contexte complètement inédit, puisque c'est la première fois qu'il va falloir remonter les taux à partir d'un niveau aussi bas'.

Par ailleurs, la principale devise du Vieux Continent se tasse contre ses autres grandes contreparties, notamment contre le yen (- 0,74% à 132,60).

EG




Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.50 % vs +1.77 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat