Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Les Bourses effacent leurs gains après la BCE

Marché : Les Bourses effacent leurs gains après la BCE

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes ont vu leurs gains s'effondrer brutalement en début d'après-midi, les propos de Mario Draghi, dépourvus de signes laissant espérer une prochaine action de la BCE, ayant fait l'effet d'une douche froide.

Lisbonne rebondit encore de 2,1%, loin devant Bruxelles (+0,3%), Milan et Madrid (+0,2% chacune), Paris et Francfort (+0,1%), tandis qu'Amsterdam cède 0,3%, Londres 0,8% et Zurich 1%. Wall Street avance de son côté de 0,2%.

Les inscriptions aux allocations chômage ont grimpé de 28.000 aux Etats-Unis la semaine dernière, à 385.000, et la moyenne mobile sur quatre semaines s'est établie à 354.250, en augmentation de 11.250 d'une semaine sur l'autre.

Cependant, c'est surtout la conférence de presse de Mario Draghi, après le statu quo sans surprise de la Banque d'Angleterre et de la BCE, qui semble plomber le moral des investisseurs cet après-midi.

Le président de la BCE a laissé entendre, lors de son intervention, qu'il n'y a pas eu de débat au sein des membres du conseil des gouverneurs, éloignant ainsi la perspective d'un assouplissement monétaire.

Mario Draghi a en outre réitéré que le niveau des changes ne fait pas partie de ses objectifs et que la BCE ne peut se lancer dans une politique d'injection monétaire du même type que celles des Etats-Unis et du Japon.

Au Japon justement, le nouveau gouverneur de la banque centrale Haruhiko Karudo a dévoilé des mesures d'assouplissement quantitatif massives, destinées à 'vaincre une déflation qui dure depuis une quinzaine d'année', explique un économiste de Natixis.

La BCE reste donc sur ses positions alors même que l'indice PMI de Markit pouvait la faire pencher vers une politique monétaire plus accommodante : à 46,5, il indique une accélération de la baisse de l'activité dans le secteur privé de la zone euro.

'L'issue incertaine des élections italiennes est l'un des principaux facteurs ayant pesé sur les perspectives d'activité en mars, et le sauvetage de Chypre, négocié à la hâte, pourrait bien donner lieu à une nouvelle détérioration de la confiance en avril', avertit Markit.

Côté valeurs, Fraport (+2,8% à 44,7 euros à Francfort) et ADP (+2,1% à 68,1 euros à Paris) profitent tous deux de relèvements de recommandation chez HSBC, dans le cadre d'une note consacrée aux opérateurs aéroportuaires.

RTL Group cède 1,1% à 56,3 euros à Bruxelles, le groupe allemand de médias Bertelsmann ayant confirmé son l'intention de réduire sa participation au capital de la société, actuellement de 92,3%, à 75% 'au minimum'.

Areva grimpe de 7,7% à 12,3 euros à Paris, alors que le géant du nucléaire et Mitsubishi auraient été choisis par la Turquie pour construire quatre réacteurs, selon le Nikkei. Le contrat se monterait à 22 milliards de dollars pour le tandem franco-japonais.

Telefonica avance de 1,2% à 10,4 euros à Madrid, tandis que selon des sources de presse, l'opérateur télécoms ibérique envisagerait une nouvelle salve de cession d'actifs pour l'aider à atteindre son objectif de réduction d'endettement cette année.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...