Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses du sud encore dans le rouge

Marché : Les bourses du sud encore dans le rouge

tradingsat

(CercleFinance.com) - Si la majorité des Bourses européennes se remettent du quasi vent de panique qui a soufflé la veille, les places du Sud se distinguent encore dans le rouge, toujours minées par les propos du président de l'Eurogroupe.

Madrid perd 1,6%, Lisbonne 1,3% et Milan 0,9%, tandis que Francfort, Bruxelles et Amsterdam se stabilisent, et que Londres gagne 0,2%, Zurich 0,4% et Paris 0,8%. Wall Stret progresse de 0,6% de son côté.

Les propos de Jeroen Dijsselbloem continuent de secouer les Bourses d'Europe du Sud. Pour rappel, il a déclaré voir dans le plan de sauvetage de Chypre un nouveau cadre de résolution des difficultés bancaires dans la zone euro, avant de faire machine arrière.

'Ce rétropédalage n'est toutefois guère susceptible de rassurer des épargnants nerveux, qui resteront attentifs à tout propos suggérant qu'ils pourraient avoir à passer à la caisse pour de prochains renflouements', prévient un analyste d'IG.

Les marchés se montrent peu sensibles aux données américaines décevantes du jour : l'indice de confiance du Conference Board a reculé plus fortement que prévu, à 59,7 en mars, de même que les ventes de logements neufs, en repli de 4,6% en février.

Natixis juge en outre les commandes de biens durables aux Etats-Unis 'plutôt mitigées', soulignant que leur rebond de 5,7% d'un mois sur l'autre en février masque une diminution de 2,7% en données sous-jacentes (hors matériel de défenses et avions).

Lanterne rouge à Madrid après une heure de suspension ce matin, Telefonica perd 4,8% à 10,7 euros, à la suite de la cession sur le marché de 90 millions de ses propres actions, représentant 1,98% du capital de l'opérateur télécoms ibérique.

A Amsterdam, SBM Offshore prend pratiquement 4% à 13,4 euros, la compagnie parapétrolière ayant remporté auprès de Petrobras le plus gros contrat de son histoire, d'une valeur de 2,7 milliards d'euros environ.

Kazakhmys s'effondre de 7,6% à 410 pence à Londres, la compagnie minière ayant fait part d'une lourde perte nette pour 2012 et prévenu que sa dette nette augmentera ces deux prochaines années en raison d'investissements.

Kingfisher stagne à 283 pence, à la suite de la publication de résultats annuels sans surprise par le groupe de magasins de bricolage (qui exploite Castorama et Brico Dépôt en France), accompagnés d'un dividende final atone.

EDF grimpe de 3,1% à 15,4 euros à Paris, soutenu par Morgan Stanley qui a relevé sa recommandation de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer' avec un objectif de cours ramené de 23 à 19 euros, mettant en évidence un profil risque-rendement attrayant.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI