Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Les actions reculent, victimes de prises de bénéfice

mardi 4 mai 2021 à 18h15
Marché : Les actions reculent, victimes de prises de bénéfice

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en repli mardi et la Bourse de New York était en nette baisse à l'approche de la mi-séance, cédant à des prises de profits en l'absence de nouveau catalyseur.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,89% à 6.251,75 points, un plus bas depuis le 26 avril, après un pic en séance à 6.355,87. Le Footsie britannique a cédé 0,79% et le Dax allemand a abandonné 2,49%, plombé par Infineon.

L'indice EuroStoxx 50 a baissé de 1,99%, le FTSEurofirst 300 de 1,54% et le Stoxx 600 de 1,5%.

L'indice mesurant la volatilité implicite de l'EuroStoxx 50 et son équivalent pour le S&P 500 ont atteint des plus hauts depuis le 8 mars et le 25 mars respectivement.

D'importants plans de relance, l'avancée des campagnes de vaccination et les politiques accommodantes des banques centrales ont permis aux indices européens et américains d'atteindre des sommets dernièrement.

Ces bonnes nouvelles étant maintenant largement intégrées dans les cours et alors que les publications trimestrielles des entreprises ralentissent, il devient difficile pour les investisseurs de trouver de nouveaux catalyseurs, ce qui laisse le champ libre à des prises de bénéfice.

Les investisseurs restent par ailleurs attentifs aux risques qui pèsent sur les marchés, parmi lesquels une éventuelle accélération de l'inflation.

"Le marché se concentre maintenant sur les prochaines étapes, dont les perspectives de politique monétaire de la Fed", a déclaré Sophie Chardon chez Lombard Odier.

La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a laissé entendre qu'il pourrait être nécessaire pour la banque centrale américaine de relever ses taux d'intérêt pour éviter une surchauffe de l'économie à mesure que les programmes d'investissement sont mis en oeuvre.

VALEURS

La plus forte baisse en Europe a été pour l'indice Stoxx de la technologie (-3,76%) dans le sillage de son équivalent à Wall Street, qui a nettement progressé depuis le début de la crise sanitaire.

A Paris, Dassault Systèmes et STMicro ont perdu respectivement 3,08% et 2,10%.

Le fabricant de puces Infineon a chuté de 5,9%, en queue de peloton du Dax, après avoir prévenu que son activité au troisième trimestre serait freinée par des contraintes d'approvisionnement.

Dassault Aviation a pris 3,46% après l'achat par l'Egypte de 30 avions militaires Rafale supplémentaires.

A WALL STREET

A la clôture des marchés en Europe, le Dow Jones perdait 1%, le S&P-500 1,5% et le Nasdaq 2,2%.

Amazon, Facebook, Microsoft, Alphabet et Apple reculaient de 2,5% à 3,8%.

TAUX

Le repli sur les actifs jugés plus sûrs se traduit par une baisse des rendements obligataires de référence: celui du Bund allemand à dix ans est tombé à un plus bas en une semaine à -0,251% et son équivalent américain recule à 1,5924%.

"Pour l'instant, nous continuons à penser que les chiffres de la croissance et de l'inflation vont continuer à être très forts et que cela devrait pousser les rendements à la hausse dans les prochains mois", a déclaré Bill Merz, responsable de la stratégie taux chez U.S. Bank Wealth Management.

John Williams, le président de la Réserve fédérale de New York, a déclaré lundi que l'économie américaine pourrait enregistrer une croissance annuelle de l'ordre de 7%, ce qui serait du jamais-vu depuis le début des années 1980.

Mais il a ajouté que les conditions et données actuelles étaient encore loin d'être suffisantes pour que la Fed modifie l'orientation de sa politique monétaire.

CHANGES

Après avoir perdu près de 0,4% lundi, le dollar regagne du terrain: l'indice qui mesure ses fluctuations face à un panier de référence progresse de 0,37%.

L'euro (-0,38%) baisse face au dollar à 1,2015.

La livre sterling est pour sa part en repli modéré, les cambistes s'attendant à une certaine volatilité jusqu'à la réunion de la Banque d'Angleterre jeudi et les élections législatives écossaises le même jour.

PÉTROLE

La levée prochaine de mesures de confinement dans plusieurs Etats américains et la proposition de la Commission européenne d'autoriser l'entrée sur le territoire de l'UE des étrangers sous certaines conditions profitent aux cours du brut.

Le baril de Brent gagne 1,98% à 68,9 dollars et le brut léger américain 1,91% à 65,72 dollars.

LES INDICATEURS DU JOUR

En raison de la clôture des marchés britanniques lundi, IHS Markit a fait état ce mardi d'une accélération de la croissance de l'activité manufacturière britannique en avril, à un plus haut en près de 27 ans, selon les résultats définitifs de son enquête mensuelle.

(édité par Bertrand Boucey)

Copyright © 2021 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+315.70 % vs +28.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat