Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Les actions portées par les records de Wall Street et par Facebook

mardi 26 octobre 2021 à 08h49
Marché : Les actions portées par les records de Wall Street et par Facebook

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse mardi après les records inscrits la veille à Wall Street et les annonces globalement bien accueillies de Facebook, qui l'emportent pour l'instant sur les craintes liées à l'immobilier chinois.

La tendance à l'ouverture devrait toutefois être influencée par la première salve de résultats de sociétés de la semaine, qui inclut UBS, Novartis, Thales, Orange et Faurecia.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une progression de 0,12% pour le CAC 40 à Paris, de 0,28% pour le Dax à Francfort, de 0,06% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,07% pour l'EuroStoxx 50.

A Wall Street, après de nouveaux records du Dow Jones et du Standard & Poor's 500 en séance, l'action Facebook gagnait autour de 1% dans les transactions après la clôture, l'annonce d'une augmentation de 50 milliards de dollars de son programme de rachats d'actions ayant compensé celle d'un chiffre d'affaires légèrement inférieur aux attentes et la révision à la baisse de la prévision du quatrième trimestre.

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent pour l'instant une poursuite de la hausse, notamment pour le Nasdaq.

Ces facteurs ont pour l'instant pris le pas sur les craintes liées au secteur immobilier en Chine, où un quatrième promoteur, Modern Land se dirige vers un défaut financier faute d'avoir honoré une échéance obligataire due ce mardi.

A WALL STREET

Le Dow Jones et le S&P-500 ont signé des records lundi à la Bourse de New York, qui a ainsi entamé du bon pied une semaine riche en résultats, notamment ceux des poids lourds du secteur technologique.

L'indice Dow Jones a gagné 0,18%, ou 64,13 points, à 35.741,15, le Standard & Poor's 500 a pris 21,58 points, soit 0,47%, à 4.566,48 et le Nasdaq Composite a avancé de 136,51 points (+0,9%) à 15.226,71.

Si le Dow Jones et le S&P-500 ont atteint de nouveaux sommets, la séance a surtout profité au Nasdaq qui, porté notamment par Tesla et PayPal, est lui aussi proche d'un nouveau pic historique.

Tesla (+12,6%) a franchi le cap des 1.000 milliards de capitalisation boursière après la commande de 100.000 voitures par le géant de la location Hertz () et le relèvement d'un tiers par Morgan Stanley de son objectif de cours, à 1.200 dollars.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a fini en hausse de 1,77% dans le sillage de Wall Street, tiré par les grandes capitalisations comme SoftBank (+1,77%), Fast Retailing (+5,04%) ou Sony (+2,64%).

En Chine, le SSE Composite de Shanghai recule de 0,29% et le CSI 300 de 0,31% avec un nouveau repli marqué du secteur immobilier (-2,42%), pénalisé par le projet de taxe foncière de Pékin.

La Bourse de Séoul progresse de 0,98%, l'optimisme sur les résultats, notamment dans le secteur des semi-conducteurs, prenant le pas sur les chiffres décevants du produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre (+0,3% en première estimation, deux fois moins qu'attendu).

CHANGES/TAUX

Le dollar reste bien orienté face aux autres grandes devises même si les écarts restent limités à l'approche des réunions de politique monétaire de plusieurs des principales banques centrales de la planète.

L'indice qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de référence progresse de 0,07% et l'euro est repassé sous 1,16 dollar.

Le yuan profite toutefois de l'entretien entre le vice-Premier ministre chinois Liu He et la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen.

Côté obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans, à 1,6282%, est proche de son niveau de clôture de lundi après un repli sur fond d'incertitude quant au discours que tiendra la Réserve fédérale la semaine prochaine. Les rendements de référence de la zone euro, eux, sont stables dans les premiers échanges.

PÉTROLE

Le marché pétrolier est hésitant mais reste proche de ses pics de lundi, toujours soutenu par la vigueur de la demande aux Etats-Unis.

Le Brent abandonne 0,08% à 85,92 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,16% à 83,63 dollars.

(Reportage Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Copyright © 2021 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.10 % vs +36.70 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat