Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Légères hausses malgré l'IFO

Marché : Légères hausses malgré l'IFO

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après une première partie de séance mitigée, les principales places européennes reprennent une partie du terrain perdu hier en dépit de la publication d'un indice IFO décevant.

A environ une demi-heure de la cloche, le CAC 40 surperforme les autres marchés du Vieux Continent à l'exception de la Bourse de Milan (+1,1%) et engrange 0,7%. Le SMI (Zürich) s'adjuge pour sa part 0,2%, tandis que le Dax (Francfort), l'AEX (Amsterdam) et le Footsie 100 (Londres) gagnent respectivement 0,4, 0,2 et 0,1%. Seule exception : à Madrid, l'IBEX 35 se replie de 0,1%.

Le sursaut demeure néanmoins à relativiser eu égard aux reculs importants enregistrés hier.

Les PMI de la zone euro ont déçu hier et c'était donc aujourd'hui au tour de l'indice IFO de ne pas répondre aux attentes des économistes. Mesurant le climat des affaires en Allemagne, il est en effet ressorti à 104,7 points, après 106,3 points le mois dernier et contre environ 106 points anticipés par le consensus.

De quoi s'inquiéter à nouveau pour la première économie de la zone euro, dont la croissance a déjà reculé de 0,2% au deuxième trimestre.

'L'économie allemande ne fonctionne plus de manière satisfaisante', a même commenté, lapidaire, le président de l'institut d'études économiques basé à Munich Hans-Werner Sinn.

'Les chiffres d'aujourd'hui illustrent quand même l'existence de risques baissiers autour de l'économie allemande', a renchéri Natixis, pour qui 'une locomotive allemande en perte de vitesse constitue de surcroît un mauvais présage pour la zone euro et maintient la BCE sous pression'.

La reprise du marché immobilier américain s'est en revanche confirmée cet après-midi avec la publication d'un chiffre des ventes de logements neufs en août sensiblement supérieur aux prévisions. Le Département du Commerce en a en effet dénombré 504.000, contre 427.000 en juillet et environ 435.000 ventes attendues.

Sur le front des valeurs, Total, deuxième plus forte hausse du CAC 40, grimpe de 2,5% à 50 euros après l'annonce d'une prise de participation de Total Energy Ventures dans la société californienne NexSteppe.

A Zürich, Adecco se replie a contrario de 1,5%. La direction a il est vrai annoncé que la reprise d'activité traditionnellement observée à la rentrée était plus faible que d'habitude.

Ericsson cède enfin 0,2% après qu'UBS a dégradé sa recommandation à 'neutre', contre 'achat' précédemment.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...