Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Léger tassement de l'euro, Draghi en vue

Marché : Léger tassement de l'euro, Draghi en vue

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes ce midi, la monnaie unique européenne continuait d'osciller autour des 1,38 dollar, comme tel est le cas depuis une semaine maintenant. A cette heure, l'euro se tassait de 0,24% à 1,3793 dollar, les cambistes continuant de digérer les propos tenus hier par Mario Draghi à Paris.

La devise européenne recule également de 0,17% à 141,19 yens et de 0,30% à 0,8339 contre le sterling. En revanche, la devise de l'union monétaire européenne prend 0,19% contre le franc suisse à 1,2226 franc l'euro.

Chez Société Générale, les cambistes soulignent que la réduction de l'écart de taux entre les emprunts d'Etat espagnols et allemands, entamée à l'été 2012, se poursuit. Ce qui signale 'un recul de l'aversion au risque' vis-à-vis des papiers souverains de la périphérie de la zone euro.

Mais alors que l'euro s'apprécie d'autant plus qu'à l'inverse de celui de la Fed, le bilan de la BCE se contracte, les choses pourraient changer. 'Il est bon de préciser que dans ce contexte, certains membres du conseil des gouverneurs de la BCE, dont Jens Weidmann (le président de la Bundesbank allemande, l'un des plus fervents gardiens de l'orthodoxie monétaire jusqu'alors, ndlr), semblent désormais plus favorables au lancement d'un QE sous une forme ou sous une autre', indiquent encore les cambistes.

Ainsi, selon XTB France, 'le président de la BCE, Mario Draghi, a déclaré lors d'une conférence à Sciences Po Paris qu'effectivement, de nouvelles mesures non conventionnelles étaient actuellement en discussion et seraient appliquées par la Banque centrale si ses prévisions en matière d'inflation ne sont pas respectées'.

Actuellement, la Fed réduit la voilure de ses QE, ces “assouplissements quantitatifs” consistant en des rachats d'actifs obligataires. Quoique réduits, ces rachats n'ont pas encore cessé et le bilan de la banque centrale américaine, contrepartie ultime de la devise dont elle a la charge, s'accroît toujours et se dégrade.

Le bilan de la BCE, qui n'a guère mené de mesures non conventionnelles de cet ordre, continue de son côté à se contracter. Si la perspective ouverte par Mario Draghi se concrétisait, les choses pourraient changer et la valeur relative de l'euro serait alors sous pression. A suivre.

Notons qu'hier, l'euro s'est également trouvé pénalisé par la publication d'un indice peu enthousiasmant du climat des affaires en Allemagne.

En attendant, à 13h30 aux Etats-Unis, paraîtront les commandes de biens durables pour février, attendues en progression de 1%. A 15h00, seront dévoilés les stocks hebdomadaires de pétrole.

Ce soir à 18h00, les investisseurs prendront enfin connaissance des demandeurs d'emploi pour février en France.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...