Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le yuan a subi en 2015 la plus forte perte de son histoire

Marché : Le yuan a subi en 2015 la plus forte perte de son histoire

Marché : Le yuan a subi en 2015 la plus forte perte de son histoireMarché : Le yuan a subi en 2015 la plus forte perte de son histoire

SHANGHAI (Reuters) - Le yuan s'est de nouveau déprécié face au dollar jeudi et accuse une baisse de 4,7% sur l'ensemble de l'année 2015, un recul sans précédent même s'il reste inférieur à celui subi par d'autres grandes devises.

En 2016, la dépréciation de la devise chinoise devrait se poursuivre bien que l'ampleur de cette baisse soit difficile à prévoir.

A la fermeture du marché spot jeudi, la monnaie chinoise s'échangeait en repli de 0,05% sur la journée à 6,4936 pour un dollar, ce qui correspond au cours pivot fixé en début de journée par la Banque populaire de Chine (BPC), le plus bas depuis mai 2011.

Le mois de décembre se solde par un recul de 1,5% et la baisse du yuan sur l'ensemble de l'année est sans précédent depuis 1994, l'année de la création du marché des changes en Chine.

L'année 2015 aura notamment été marquée par la décision du Fonds monétaire international (FMI) d'inclure le yuan dans le panier de devises de ses droits de tirage spéciaux (DTS), une étape symbolique pour l'intégration de la monnaie chinoise dans le système financier mondial.

Après cette décision, pourtant largement anticipée, le yuan a subi dix séances consécutives de baisse face au dollar, une série elle aussi sans précédent, abandonnant 1,35% de sa valeur au total.

LA BAISSE DU YUAN, PRIX DE SA LIBÉRALISATION

La durée et l'ampleur de ce repli ont en elles-mêmes été perçues comme le reflet de la volonté de la BPC de favoriser l'internationalisation du yuan et de laisser le marché jouer un rôle croissant dans ses fluctuations.

Dans cette optique, les interventions des banques publiques pour le compte de la BPC ont diminué depuis octobre, ont rapporté des traders, une situation qui tranche avec celle observée en août et en septembre, après la dévaluation surprise de près 2% décidée par la banque centrale le 11 août.

Avant cela, le yuan était resté proche du seuil de 6,20 pour un dollar durant les sept premiers mois de l'année.

Parallèlement à la dépréciation de la devise depuis août, l'un des facteurs marquants de 2015 aura été la divergence entre le cours du yuan "offshore", négocié à Hong Kong, et le yuan "onshore", traité à Shanghai.

Jeudi le yuan "offshore" s'échangeait ainsi à 6,5710 pour un dollar, soit 1,18% en dessous du yuan "onshore". Il était tombé mercredi à 6,61, au plus bas depuis septembre 2011 et sa baisse sur l'ensemble de 2015 atteint 6%.

"Pékin essaie de faire converger la valeur du yuan offshore avec celle du marché onshore", explique un trader d'une banque étrangère à Shanghai. "Je pense que le yuan onshore va baisser en 2016 pour se rapprocher du marché offshore."

Dans le cadre des réformes en cours, les horaires d'ouverture du marché "onshore" du yuan seront étendues en 2016, la clôture étant repoussée à 23h30 locales (15h30 GMT).

(Bureau de Shanghai, avec Lu Jianxin; Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...