Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le yen, devise gagnante de la semaine

Marché : Le yen, devise gagnante de la semaine

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne retrouverait quelques couleurs contre le dollar, mais elle perd toujours plus de 1% contre le yen, grand gagnant de la semaine.

A cette heure, l'euro prend 0,26% contre le dollar à 1,3396 et 0,43% contre le sterling à 0,7971. Rien à signaler ce midi contre le yen, à 136,4, ni contre le franc suisse, à 1,2136.

Un bureau d'études parisien indique que si en temps de crise politique, le dollar et le yen jouent d'habitude le rôle de devises refuge, les choses semblent pour l'heure différentes : en effet, le président des Etats-Unis, Barack Obama, va autoriser des frappes militaires ciblées contre le mouvement djihadiste sunnite du Nord de l'Irak, qui ne cesse de gagner du terrain contre le pouvoir de Bagdad et les autres minorités du pays, dont les chrétiens et les yazidis.

Mécaniquement, la pression géopolitique monte d'un cran, et cette fois à cause de Washington, ce qui incite les cambistes à privilégier le yen, autre devise refuge.

Sur la semaine, on notera d'ailleurs que le dollar a perdu 0,6% contre le yen, 0,7% contre le sterling et l'euro 1,1%.

En effet et par ailleurs, les tensions entre l'Europe et les Etats-Unis d'un côté, et la Russie de l'autre à propos de la crise ukrainienne ne donnent aucun signe d'amélioration. Les combats se poursuivent et l'Ukraine a signalé qu'un autre de ses avions d'attaque au sol, un Su-25, avait été abattu.

Pas plus d'ailleurs qu'à Gaza, où la trêve entre Israël et le Hamas a de nouveau tourné court.

Et la BCE ? Rien de neuf n'a été annoncé par Mario Draghi, hier midi, lors de la conférence de presse qui clôture traditionnellement la séance mensuelle du conseil des gouverneurs.

'Le biais sur la politique monétaire reste à la baisse, mais la BCE ne semble pas pressée de passer au ' QE ' à l'Européenne malgré les incertitudes économiques actuelles', commentent les spécialistes d'Aurel BGC.

Au chapitre des données économiques, on notera que le déficit commercial du Royaume Uni s'est légèrement creusé à 2,5 milliards de livres en juin, tandis que l'excédent commercial de l'Allemagne s'est réduit à 16,2 milliards d'euros.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI