Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le Yémen s'ajoute aux sujets d'inquiétudes

Marché : Le Yémen s'ajoute aux sujets d'inquiétudes

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les vendeurs dominent sur les marchés actions européens, alors que les inquiétudes géopolitiques s'accentuent avec les derniers évènements au Yémen, et qu'elles s'ajoutent aux thèmes de préoccupation proprement financiers.

Bruxelles, Amsterdam et Zurich abandonnent 1,6%, Francfort et Milan 1,4%, Lisbonne 1,3%, Paris 1,2%, Londres 1% et Madrid 0,6%. A New York mercredi, le Dow Jones a lâché 1,6% et le Nasdaq 2,4%.

'Toute une série de facteurs poussent les investisseurs à la prudence', estime Stan Shamu, stratège de marché chez IG, qui souligne que 'l'escalade de la situation entre le Yémen et l'Arabie Saoudite - qui s'est traduite par des frappes aériennes - a mis le monde en alerte'.

'Les inquiétudes montent à propos de l'économie américaine alors même que la Fed semble ferme sur l'idée qu'une hausse de taux directeurs est sur la voie', note de son côté Tony Cross, chez Trustnet Direct.

'L'assouplissement quantitatif a porté les valorisations globales des actions à des niveaux insoutenables et il semble qu'Athènes pourrait se trouver à court d'argent vers le week-end de Pâques', poursuit le professionnel.

Sur le plan des statistiques du jour, le volume des ventes de détail au Royaume Uni a augmenté en février, de 0,7% par rapport à janvier et de 5,7% par rapport au même mois de 2014, soit la 23ème hausse de suite en rythme annuel.

Concernant la France, l'Insee a confirmé une croissance de 0,1% du PIB au quatrième trimestre 2014 et a annoncé une baisse du déficit public à 4% du PIB en 2014, mais Pôle Emploi a fait part d'une hausse de 0,4% des chômeurs en catégorie A en février.

Du côté des valeurs, la flambée des cours du pétrole (+4,1% à plus de 51 dollars le baril WTI) profite à certains titres du secteur qui résistent ainsi à la tendance déprimée du marché, à l'image de BP (+0,9% à Londres) ou de Total (+0,3% à Paris).

Bayer recule de 2,2% à Francfort, délaissé après une dégradation de recommandation chez UBS de 'achat' à 'neutre', même si le broker a relevé son objectif de cours de 137 à 148 euros sur le titre du groupe de chimie pharmacie.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...