Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le vent de panique s'est essoufflé

Marché : Le vent de panique s'est essoufflé

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les déclarations de la Fed pourraient s'enchaîner toute la semaine pour tenter de calmer des opérateurs très nerveux, tandis qu'une bonne salve d'indicateurs américains a permis de rassurer les marchés.

Madrid termine en hausse de 0,6%, Amsterdam de 0,9%, Bruxelles de 1%, Londres de 1,1%, Paris et Francfort de 1,5%, Zurich de 2%, Lisbonne de 2,6%. A l'inverse, Milan clôture en baisse de 0,4%.

Les commandes de biens durables ont progressé davantage que prévu aux Etats-Unis en mai, selon les statistiques officielles publiées ce mardi.

Alors que les analystes tablaient sur une hausse de 3%, le Département du Commerce annonce une croissance de 3,6% des commandes le mois dernier, après une hausse de 3,6% aussi en avril (+3,3% en estimation initiale).

L'indice de confiance du consommateur américain a progressé contre toute attente en juin et atteint son niveau le plus élevé depuis janvier 2008, selon le Conference Board qui le publie.

Il ressort en effet à 81,4 sur le mois qui s'achève, contre 74,3 en mai (révisé par rapport à un indice initial de 76,2), alors que les analystes l'attendaient vers 75 environ.

Les ventes de logements neufs ont crû plus que prévu au mois de mai aux Etats-Unis, confirmant le scénario d'une reprise du marché immobilier.Elles ont progressé de 2,1% le mois dernier à 476.000 unités.

'Les membres du FOMC tentent de rassurer les investisseurs et d'éviter une sur-réaction du marché obligataire', souligne Aurel BGC.'La pression reste de mise sur les marchés obligataires', ajoute Barclays Bourse, précisant que 'les pays les plus fragiles sont en première ligne lors de ces phénomènes de remontée des taux'.

Ryanair finit en progression de 2,5% à sept euros, alors que Michael O'Leary, directeur général de la compagnie aérienne irlandaise à bas coûts, indique que son groupe pourrait acheter 200 avions civils Boeing de plus d'ici la fin de l'année, dans une interview au Wall Street Journal (WSJ).

Fitch place sa note de crédit long terme 'A-' sur Vodafone (+2,5% à 180,3 pence) sous surveillance négative, à la suite de l'annonce par l'opérateur télécoms britannique de son intention de lancer une offre sur Kabel Deutschland Holding.

Siemens termine en hausse de 0,7% à 76,5 euros, alors que le groupe continue d'étoffer sa branche ferroviaire en annonçant ce matin deux acquisitions d'un coup en Allemagne.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI