Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le taux du livret A abaissé à 1,25% le 1er août

Marché : Le taux du livret A abaissé à 1,25% le 1er août

Marché : Le taux du livret A abaissé à 1,25% le 1er aoûtMarché : Le taux du livret A abaissé à 1,25% le 1er août

PARIS (Reuters) - Le taux du livret A et du livret de développement durable sera abaissé à 1,25% le 1er août contre 1,75% actuellement pour tenir compte du net ralentissement de l'inflation, a annoncé jeudi le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici.

Il rejoint en cela la proposition du gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, qui avait proposé la semaine dernière de baisser le taux à ce niveau, son plus bas d'il y a quatre ans.

Christian Noyer avait précisé que la formule de calcul du taux devait conduire à l'abaisser à 1% mais qu'il considérait que cette variation était trop forte et que ce niveau aurait été inédit, ce qui justifiait de déroger à la stricte application de la formule.

Pierre Moscovici a invoqué jeudi des "circonstances exceptionnelles".

"La mesure que nous prenons aujourd'hui vise à soutenir le pouvoir d'achat des catégories populaires", a-t-il expliqué.

La baisse du taux du livret A a toujours été une question sensible, même depuis que Dominique Strauss-Kahn, alors ministre de l'Economie, a décidé en 1999 d'introduire une formule de calcul pour tenter de dépassionner le processus décisionnel.

La formule en place, la troisième depuis 1999, donne peu de marges de manoeuvre au gouvernement, toujours soucieux de préserver le pouvoir d'achat de ce produit d'épargne plébiscité par les Français - 63,3 millions de livrets A étaient ouverts à fin 2012 - en maintenant son taux au-dessus de l'inflation.

Dans l'environnement actuel de taux bas, une rémunération relativement élevée de l'épargne réglementée constitue néanmoins un handicap pour le financement de l'économie en renchérissant les ressources des banques, obligées d'aligner autant que possible les taux de leurs livrets ordinaires et dépôts à terme, ce qui n'est pas sans conséquence sur le coût du crédit.

Le maintien d'un livret A nettement au-dessus de l'inflation est aussi préjudiciable au financement du logement social, dont il est la principale ressource.

Le taux du Livret A et du LDD avait déjà été à 1,25% entre août 2009 et août 2010.

Emmanuel Jarry avec Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...