Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le régulateur britannique discute avec 25 banques en puissance

Marché : Le régulateur britannique discute avec 25 banques en puissance

Marché : Le régulateur britannique discute avec 25 banques en puissanceMarché : Le régulateur britannique discute avec 25 banques en puissance

LONDRES (Reuters) - Le régulateur financier britannique, soucieux de voir se développer la concurrence dans le secteur bancaire, discute avec 25 nouveaux établissements en puissance, a annoncé mardi la secrétaire d'Etat à l'Economie.

Parlementaires et régulateurs veulent briser la position dominante exercée par quatre grandes banques - Lloyds Banking Group, Royal Bank of Scotland, Barclays et HSBC - qui représentent plus des trois quarts des prêts aux particuliers et aux PME.

"Nous tentons de faire en sorte qu'il soit bien plus facile de créer une nouvelle banque et de gagner des parts de marché. La réforme doit toucher tout autant à la concurrence qu'à la sécurité et à la stabilité", a dit Andrea Leadsom, lors d'une conférence organisée par la fédération bancaire britannique (BBA).

Leadsom a ajouté que le gouvernement étudiera les propositions soumises par la BBA dans un rapport publié lundi. Il serait notamment question de rendre l'accès au système de paiements moins onéreux pour les nouveaux venus et de ne plus exiger de ces derniers de détenir plus de fonds propres en regard de certaines créances que ne le font les concurrents déjà bien établis.

La secrétaire à l'Economie auprès du Trésor a ajouté qu'il fallait donner la priorité aux initiatives stimulant la concurrence sur celles prônant une régulation accrue du secteur financier. "La concurrence doit toujours l'emporter sur la régulation et non l'inverse", a-t-elle dit.

Leadsom a enfin déclaré que l'autorité chargé des paiements examinera les avantages et les inconvénients d'un système qui permettrait à la clientèle de changer de banque sans changer de numéro de compte.

(Matt Scuffham, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI