Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le principal bénéficiaire fut le Dow Jones

Marché : Le principal bénéficiaire fut le Dow Jones

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street nous a proposé une fin de séance constituant l'exact symétrique de celle observée vendredi, avec des indices doublant leurs gains au cours de la dernière heure (le Dow Jones a ainsi gagné 0,92% contre +0,45% vers 21H) ou ressortant du rouge (le Nasdaq repassant de -0,36% à +0,26%).

Le S&P500 s'est adjugé 0,57% à 1.640,4, largement soutenu par Intel, Merck et Microsoft, 3 poids super lourds de la cote offrant un effet de levier maximum.
Le principal bénéficiaire fut le Dow Jones, cela s'est très vite imposé comme une évidence dès les 1ers échanges: le rebond de l'indice le plus médiatique semble avoir constitué une priorité tandis que le Dow Transport en a terminé sur un repli de -0,05% (le Dow Jones reperdait 50Pts vers minuit, retombant sous les 15.200Pts).

Longtemps, les indices US ont fait le grand écart après la publication de l'ISM manufacturier aux Etats Unis ressorti à 49 contre 50,7 (et 51 anticipé): le Dow Jones grappillait 0,2%, le Nasdaq lâchait -0,9%.

Au final, les opérateurs ont choisi de privilégier l'idée que cela éloignait le risque de réduction imminente du 'QE3'.

Les dépenses de construction ont en revanche progressé de +0,4% en avril, cela confirme l'embellie dans le secteur immobilier.

L'incertitude sur la politique monétaire de la FED risque de perdurer jusqu'à mercredi soir (les 'minutes' du dernier FOMC seront publiées) et la tension des taux longs (2,135%) se double d'une hausse de l'indice de volatilité, le VIX, lequel a clôturé stable vers 16,3 après avoir testé les 17,5 (continue cependant de s'éloigner de son plancher annuel et historique des 11,05 du 15 mars).

Sur le marché des changes, beaucoup de nervosité avec un Dollar qui rechute de -0,8% vers 1,3080 après avoir testé 1,2960E vers 15H45, revenant de 1,3040 en milieu de matinée

Le Nasdaq a été plombé par Facebook (-2,05% à 23,85$) puis Zynga (-12%): le concepteur de jeux pour réseaux sociaux (Facebook notamment) est en sévère perte de vitesse, ce qui l'a conduit à procéder à la suppression de 18% de ses effectifs.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI