Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le PIB américain n'a pas suscité la panique

Marché : Le PIB américain n'a pas suscité la panique

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les investisseurs n'ont pas été ébranlés par la révision en baisse de la croissance américaine. Les places boursières européennes évoluent toujours nettement dans le vert proches de la clôture.

Londres grimpe de 1,1%, Francfort de 1,7%, Amsterdam de 1,6%, Milan et Zurich de 2,1%, Paris et Lisbonne de 2%, Madrid de 2,9% et Bruxelles de 2,2%.

De manière inattendue, la croissance du PIB américain a été révisée en nette baisse à 1,8% pour le premier trimestre 2013, d'après les dernières données du Département du Commerce, alors que les économistes attendaient en moyenne une confirmation de l'estimation précédente de 2,4%.

Le nombre de demandeurs d'emploi pour mai en France sera quant à lui dévoilé à 18h00.

'L'évolution des taux devrait dicter la tendance des indices actions dans les prochaines semaines', estime Barclays Bourse, indiquant que 'malgré le changement de discours de la Fed, les politiques monétaires restent encore très accommodantes et les dernières statistiques macroéconomiques confirment le redémarrage de l'économie américaine'.

Par ailleurs, en Chine, 'la décision des autorités chinoises de nettoyer le système bancaire en forçant les banques à s'attaquer au Shadow Banking (le financement alternatif qui favorise l'investissement spéculatif) va permettre à moyen terme d'assainir le système financier chinois mais va aussi pénaliser à court terme la croissance chinoise', soulignent les gérants. 'Cependant, les autorités chinoises ne laisseront pas la croissance s'effondrer pour autant (la banque centrale chinoise a indiqué hier qu'elle était prête à apporter des liquidités aux banques qui en auraient besoin et dont le bilan est sain)', précisent-ils.

'Enfin, en Europe, la récession est une réalité mais nous avons arrêté de creuser', ajoutent-ils.

Sur le front des valeurs, AkzoNobel recule de 0,4% à 42,7 euros, avec l'intention de céder son activité de points de vente de peintures décoratives pour professionnels en Allemagne à un réseau de grossistes indépendants. Il entend aussi revoir les implantations de ses bureaux de représentation dans ce pays.

E.On avance de 2,4% à 12,3 euros, après avoir conclu un accord pour la cession de sa participation de 62,8% au capital d'E.On WestfalenWeser AG à un consortium de municipalités allemandes, pour des recettes d'environ 360 millions d'euros.

RWE s'adjuge 2,9% à 24,8 euros et figure donc dans le haut du classement sur le DAX, soutenu par Crédit Suisse qui relève son opinion de 'sous-performance' à 'neutre'.

La division Métallurgie de Siemens (+0,8% à 77 euros) indique que le sidérurgiste turc Diler Demir Çelik lui a passé commande des équipements nécessaires à la modernisation de l'unité de dépoussiérage des gaz émis du four à arc électrique de l'aciérie de Dilovasi, non loin d'Istanbul.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...