Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le marché du carbone en Chine couvrira la moitié des émissions

Marché : Le marché du carbone en Chine couvrira la moitié des émissions

Marché : Le marché du carbone en Chine couvrira la moitié des émissionsMarché : Le marché du carbone en Chine couvrira la moitié des émissions

PARIS (Reuters) - Le marché chinois du carbone couvrira lors de son lancement, en 2017, près de la moitié des émissions de gaz à effet de serre du pays, a déclaré mardi un haut responsable chinois présent à la Conférence sur le climat à Paris (COP21).

Selon Jiang Zhaoli, vice-directeur du Bureau du climat à l'agence de planification chinoise, la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR), le marché du carbone en Chine sera le plus grand au monde et ses ambitions seront plus élevées que celles du gouvernement "pour s'assurer qu'il ait un effet suffisant".

"Quand le marché sera lancé en 2017, il couvrira déjà près de 10.000 entreprises", a-t-il déclaré. "Après 2020, sa taille grandira encore et davantage d'entreprises seront concernées."

Le marché du carbone vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre grâce à un système d'échange de droits d'émissions, de crédits et de quotas carbone, selon le principe du pollueur-payeur.

En Chine, il s'étendra sur 31 provinces et six secteurs industriels et concernera à ses débuts quelque quatre milliards de tonnes d'émissions de gaz à effet de serre, soit près de la moitié de l'ensemble des émissions du pays, a précisé Jiang Zhaoli.

Le président Xi Jinping avait annoncé lors de sa visite aux Etats-Unis en septembre qu'il dévoilerait prochainement les objectifs du marché du carbone sur la base des résultats obtenus par les sept marchés régionaux pilotes mis en place depuis 2013.

Les déclarations de Jiang Zhaoli laissent penser que Pékin a revu ses ambitions à la hausse, puisque les experts disaient jusqu'à présent s'attendre à ce que le marché du carbone chinois concerne trois à quatre milliards de tonnes d'émissions à la fin de sa première phase, en 2020.

(David Stanway; Tangi Salaün pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...