Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le Dow Jones n'a pas dépassé les 18.000Pts

Marché : Le Dow Jones n'a pas dépassé les 18.000Pts

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les 18.000Pts semblaient à portée de main à une demi-heure de la clôture mais le Dow Jones n'a pas transformé l'essai.
Il se contente d'un gain de +0,31% à 17.959Pts (le 'S&P' s'adjuge +0,44% à 2.091Pts)

Il faudra attendre ce vendredi pour que le 'Dow' offre ce cadeau psychologiquement gratifiant des 18.000 aux investisseurs.

Rien ne pourrait faire plus plaisir aux investisseurs à la veille du weekend si les 'sherpas' décident de raviver la flamme haussière dans l'optique d'emmener les indices US tester de nouveaux sommets historiques pour la première séance des '3 sorcières' du second trimestre du 17 avril.

La séance a été assez irrégulière, avec un fléchissement initial de Wall Street, bien vite contré par le vent d'euphorie qui soufflait en Europe à la clôture (et ce matin en Asie à Hong Kong avec un mini-krach à la hausse de +7% de l'indice Hang Seng qui a flirté avec les 28.000Pts avant de retomber de 4% par rapport à ses sommets du jour et de l'année 2015).

La bonne surprise du jour réside dans la nette détente du 'VIX' (-5% à 13,3) qui traduit un regain de confiance dans la poursuite de la hausse de la bourse.
Côté statistiques, le Département américain du Travail a dénombré 281.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage (+14.000) lors de la semaine close le 4 avril, contre 285.000 attendus par le consensus.

Les stocks des grossistes ont, eux, augmenté de 0,3% en février, après +0,4% le mois précédent et contre +0,2% anticipé par les experts.

Parmi les éléments négatifs rapidement digérés par le marché, les résultats d'Alcoa ont été sanctionnés d'un repli de -3,5% mais les opérateurs n'en ont pas fait une généralité.
Le repli de -0,3% du Russel-2000 -à contre tendance des grosses capitalisations- n'a pas non plus été jugé alarmant.

La hausse de +1,25% du Dollar à 1,0650/E handicape également les valeurs exportatrices mais les opérateurs ont préféré se concentrer sur la bonne tenue du secteur de l'énergie (malgré un baril de pétrole très volatil, faisant le grand écart en l'espace d'une heure entre 52$ et 50,6$).

Les valeurs pétrolières ont surperformé le 'S&P', à l'image d'Apache et Southwest Energy +1,8%, Baker Hugues +2,6%, Marathon Oil +2,9%, Anadarko et Devon +3%, Conoco Philipe +3,4%, Noble +3,7%, Transocean +3,8%, Halliburton +4,1%

La hausse a été freinée par les valeurs du secteur immobilier (promoteurs et constructeurs de maisons comme Kimco ou Vornado en baisse de -2,5%, Lennar avec -1,5%).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI