Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le Dow Jones déborde la zone des 15.650Pts

Marché : Le Dow Jones déborde la zone des 15.650Pts

tradingsat

(CercleFinance.com) - Voilà, c'est fait ! Le Dow Jones (+0,82%) déborde la zone de résistance des 15.650Pts et inscrit un nouveau record historique absolu (à 15.747Pts, le plus haut du jour, dans le sillage de Microsoft qui s'envole de +4,15%), ce qui ne s'était plus produit depuis le 18 septembre dernier.

Tous les médias les plus grand public vont donc pouvoir faire leur gros titres sur Wall Street qui n'en finit plus de monter et de battre des records, malgré de nombreuses déceptions sur les trimestriels, malgré une croissance 'désespérément lente', malgré la stagnation des salaires aux USA, malgré un ralentissement de l'activité dans les émergents, etc.

Wall Street avait entamé la séance en trombe, les indices US pulvérisant en cascade de nouveaux records absolus avant que la tendance devienne de plus en plus indécise jusqu'à la mi-séance.

Le Dow Jones a ignoré ce genre d'atermoiements, le Nasdaq en revanche reste sur la touche avec -0,2% à 3.932Pts mais le 'S&P' gagne 0,4% à 1.770Pts (après avoir retracé en séance sa meilleure clôture historique des 1.772Pts vers 16H).

Alors, la hausse l'emporte sans discussion ?

Pas si sûr puisque le Russel-2000 lâche 0,45% et le Dow Transport -0,71%.... mais personne ne s'en préoccupe: ces deux indices ne servent pas de sous-jacent permettant de bâtir une stratégie sur les dérivés !

Côté statistiques, les 'leading indicators' américains sont ressortis en hausse de 0,7% au mois de septembre (avant le 'shutdown') mais pourraient souffrir de la stagnation des revenus et d'une baisse de la confiance des ménages en octobre.
Mais si tel était le cas, la FED a déjà averti qu'elle n'était pas pressée de réduire son programme d'impression massif (4Mds$ par jour ouvré) alors que le niveau du chômage demeurait un paramètre déterminant de sa politique monétaire (mais elle pourrait abaisser le plancher vers un niveau qui serait proche du 'plein emploi').

Elle pourrait changer d'avis dès demain si le PIB marquait un net rebond au 3ème trimestre (rendez-vous demain à 14H30) et si le taux de chômage pour le mois d'octobre n'avait que peu évolué par rapport aux 7,2% de septembre (ce qui serait une preuve de 'robustesse' du marché de l'emploi, pour peu que les créations de nouveaux jobs aient dépassé +150.000).

Côté trimestriels, les mauvaises surprises sont plus nombreuses que les bonnes (sachant que les attentes sont de surcroît volontairement minorées pour crier aussi souvent que possible 'au miracle').

Après le plongeon de Tesla (-14,5%) et Abercrombie & Fitch (-9%), c'est au tour de Whole Foods de dévisser de -9% en 'after hour', Qualcomm lâchant -6% pour cause d'anticipations décevantes.

Le Nasdaq a été plombé par les biotechs (-3% en moyenne avec des pointes à -4,6% pour Regeneron et -4,3% sur Vertex) puis Facebook (-1,9%) qui a été vendu dans le cadre de l'arbitrage en faveur de Twitter à la veille de son IPO.
A noter également les replis de Sears (-4,05%) puis de Priceline (-2,25%), partiellement compensés par la hausse de 6,5% de Liberty Global et +4,3% d'eBay.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...