Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le CAC40 préserve le support des 3.790Pts

Marché : Le CAC40 préserve le support des 3.790Pts

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le CAC40 clôture dans le vert (il grappille +0,11% à 3.798), ce qui constitue un exploit remarquable compte tenu des vents contraires qui soufflaient d'Asie ce matin.

Le risque de contagion du repli des places asiatiques a été vigoureusement combattu: il n'est pas question de voir Wall Street enfoncer ses supports (15.000 sur le Dow Jones, 3.400 sur le Nasdaq, 1.610 sur le 'S&P').

La remontée du CAC40 était destinée à préserver le support des 3.790Pts, une mission brillamment accompli grâce à un algorithme haussier mis en oeuvre dès 9H15 (Paris perdait alors -1,5%) et qui a 'remonté' l'indice de +75Pts (pratiquement +2% entre 3.730 et 3.805Pts) avec la même régularité qu'un funiculaire (aucun retour en arrière, aucune aspérité baissière).

C'était à peu près le seul scénario jugé inenvisageable après le plongeon de -6,35% du Nikkei, de -3% de Shanghai, de -2,2% à Hong Kong ce matin, sans oublier le rebond du Yen de +2% vers 94$ et 128E.

Alors que les places européennes affichaient plus de -1,5% de repli en début puis en milieu de matinée, la perte a été ramenée à moins de 0,2% ce soir (et -0,6% pour le DAX30 qui décrochait de -2% peu après l'ouverture).

A Wall Street, le Dow Jones perdait 140Pts en préouverture... mais là aussi, un redressement-miracle s'est opéré et les opérateurs poussaient une clameur d'allégresse avec une réouverture positive des indices US et un Dow Jones qui remonte au-dessus des 15.000Pts (+0,35 à 15.050)%, score identique pour le 'S&P' et le Nasdaq.

Manifestement, quelqu'un quelque part ne veut pas que les turbulences asiatiques (chute des devises de la région, sauf du Yen) gâche des mois d'efforts pour transformer Wall Street en locomotive psychologique pour la croissance.

Mais soutenir les indices boursiers pourrait ne pas suffire à endiguer le dégonflement du 'carry-trade' (vente à découvert de Yen pour acheter des T-Bonds et des actifs libellés en Dollar ou en Euro).
C'est ce phénomène de de-leveraging qui explique du point de vue mécanique la remontée des rendements des bons du Trésor de part et d'autre de l'Atlantique depuis 1 mois (le taux de référence hypothécaire à '30 ans' repasse au-dessus des 4%, le T-Bond à 10 ans s'accroche aux 2,2%).

Les opérateurs affirment que l'optimisme du marché s'alimente des chiffres US du jour: les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont reflué de -12.000 la semaine dernière à 334.000, (le consensus visait une baisse moins marquée autour de 345.000) et les ventes au détail -qui comptent pour 70% du PIB US- ont grimpé de +0,6%, soutenues par les performances des concessionnaires automobiles (il y a de toutes façons un effet saisonnier avant les grand départs en congé d'été).

Ce sont des chiffres qui vont pourtant dans le sens d'une éventuelle réduction de la taille du 'QE-3' par la FED avant la fin de l'année: les marchés ne devraient donc pas s'en réjouir aussi ouvertement, ni faire comme si les turbulences asiatiques étaient sans conséquences.

Le Dollar a connu un nouvel épisode de faiblesse ce jeudi matin, il a flirté avec les 1,34/E avant de se redresser vers 1,33/E, parallèlement à l'accalmie des marchés.
Le Yen a connu une belle poussée haussière jusque vers 94/$ et 128/E: un renchérissement qui a littéralement assommé Tokyo ce matin.
En l'espace d'un mois, la devise japonaise a repris +9% contre le billet vert... et le Nikkei se retrouve à 28% de son sommet du 22 mai.

Le CAC40 qui finit positif a été soutenu par Cap Gemini (+4,35%), EDF (+2,6%), Carrefour (+2,5%), Vallourec (+2,35%), Vivendi (+2,2%), BNP-Paribas (+1,65%).
A l'inverse, Schneider et Gemalto lâchent -2%, LVMH -1,35%.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...