Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le bénéfice trimestriel de Citigroup au plus haut depuis 8 ans

Marché : Le bénéfice trimestriel de Citigroup au plus haut depuis 8 ans

Marché : Le bénéfice trimestriel de Citigroup à un plus haut de 8 ansMarché : Le bénéfice trimestriel de Citigroup à un plus haut de 8 ans

(Reuters) - Correction: au 5e paragraphe, bien lire 61 millions de dollars et non pas 61%.

Citigroup, troisième banque américaine par l'actif, a publié jeudi son bénéfice trimestriel le plus élevé en huit ans, ses efforts de restructuration et de réduction des coûts ayant porté leurs fruits, parallèlement à une chute des frais juridiques.

La banque a simplifié sa structure en vendant des actifs de banque de dépôt dans plusieurs pays, en réduisant son réseau aux Etats-Unis et en cédant des actifs non stratégiques.

Le titre progresse de 2,55% à 57,90 dollars dans les échanges d'avant-Bourse.

Les charges d'exploitation de Citicorp, principale filiale du groupe bancaire, ont diminué de 6% à 9,8 milliards de dollars, et de 1% après ajustement des effets de change.

Ces charges incluent 61 millions de dollars de coûts de restructuration contre 397 millions un an auparavant.

Le produit net bancaire de Citicorp n'a pas varié, à 17,5 milliards de dollars, mais a augmenté de 5% après ajustement des effets de change.

Le bénéfice net de Citigroup a bondi à 4,85 milliards de dollars, ou 1,51 dollar par action, au deuxième trimestre, contre 181 millions de dollars, ou 3 cents par action, un an plus tôt, alors que Citigroup faisait face à des charges juridiques d'un montant total 3,8 milliards de dollars.

Après ajustement pour prendre en compte les frais juridiques et certains éléments comptables, le bénéfice net du groupe affiche une progression de 18% à 4,65 milliards de dollars, soit 1,45 dollar par action, contre 3,93 milliards de dollars, ou 1,24 dollar par action, un an plus tôt.

Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice par action de 1,34 dollar selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S mais il n'était pas clair dans l'immédiat si ces chiffres étaient comparables.

(Neha Dimri et Anil D'Silva, David Henry, Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI