Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Lâche du terrain avant l'emploi américain

Marché : Lâche du terrain avant l'emploi américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris lâche du terrain ce vendredi matin, les opérateurs privilégiant la prudence avant la publication du rapport officiel sur l'emploi américain, sachant que des chiffres vigoureux pourraient présager une hausse de taux de la Fed dès ce mois-ci.

En milieu de matinée, le CAC40 abandonne 1,7% à 4573 points, comme le DAX de Francfort, tandis que le FTSE de Londres perd 1,4%. A New York jeudi, le Dow Jones a progressé d'un peu plus de 0,1%, mais le Nasdaq a reculé de plus de 0,3%.

'Les indices américains ont effacé leurs gains du début de séance, avant la publication très attendue du rapport mensuel du Département du Travail, qui constituera la dernière donnée majeure avant la décision de la Fed sur ses taux', explique Wells Fargo Advisors.

'Pour le moment, les marchés de taux évaluent la probabilité d'une hausse de taux directeur par la Fed à 30% en septembre, à 42% en octobre et à 57% en décembre', précise de son côté Chris Weston, stratège de marché en chef chez IG.

Dans l'attente des chiffres de l'emploi qui seront dévoilés en début d'après-midi, les économistes tablent en moyenne sur l'annonce de 220.000 créations de postes non agricoles le mois dernier, ainsi que sur un taux de chômage de 5,3%.

Pour l'heure, les opérateurs ont pris connaissance de commandes à l'industrie allemande en baisse de 1,4% en séquentiel au mois de juillet, alors que les économistes n'anticipaient qu'une baisse de 0,6% en moyenne.

'Il semble trop tôt pour voir dans ces chiffres l'impact de la Chine ou des marchés émergents, compte tenu de la volatilité mensuelle habituelle de cette statistique', juge Natixis, au vu un d'un plongeon de 9,5% des commandes à l'exportation hors zone euro.

Côté valeurs, Natixis cède 0,5% et se montre donc plutôt résilient face à la tendance de marché, aidé par Credit Suisse qui relève son opinion sur le titre de 'neutre' à 'surperformance', tout en ajustant son objectif de cours de 7,68 à 7,14 euros.

Neopost s'envole de 12,7% au lendemain des résultats semestriels et d'un resserrement des objectifs annuels de l'équipementier pour salles de courrier, que Société Générale salue par un relèvement de recommandation à 'achat'.

Boiron recule par contre de 4,2% à la suite de ses semestriels : le fabricant de médicaments homéopathiques a dévoilé un résultat opérationnel en hausse au premier semestre, mais un peu inférieur aux attentes des analystes.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI