Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La volatilité devrait persister

Marché : La volatilité devrait persister

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait tenter de se ressaisir mardi matin au lendemain d'une chute abyssale de 5,4% qui aurait pu s'avérer bien plus sévère si Wall Street n'était pas parvenue à limiter ses pertes.

Vers 8h10, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison septembre - affiche un gain de 3% à 4440,3 points, annonçant un net rebond à l'ouverture.

La séance d'hier a été tellement riche en événements qu'il est difficile d'en dresser un résumé complet ce matin.

Après avoir affiché durant quelques minutes un score voisin de 8% et effectué un très bref test des 4230 points (le score annuel repassant négatif de -0,4%), le CAC a fini par entamer un rebond vers 4500 points grâce à la reprise des marchés d'actions américains.

Le Dow Jones a en effet terminé sur un repli de l'ordre de 3,5% lundi (-588 points) à 15.870 points après avoir abandonné jusqu'à 1000 points en tout début de séance.

Les investisseurs semblent faire le pari d'une intervention de la Réserve fédérale, peut-être en conjonction avec d'autres banques centrales mondiales ou tout au moins par le biais d'un report du premier relèvement de taux qui était prévu pour le mois de septembre.

A l'instar d'Eric Chaney, chef économiste du groupe AXA, de nombreux stratèges estiment de toute façon que la panique sur les marchés financiers est 'surfaite'.

'Il n'y aucune raison de paniquer', assure Patrice Gautry, chef économiste de l'UBP. 'La dévaluation du yuan chinois s'est-elle apparentée à la faillite de Lehman? Soyons clairs, une dépréciation de 4% de la devise chinoise ne peut en soi affecter de manière significative l'économie mondiale', assène le spécialiste.

'L'ampleur du mouvement paraît exagérée', ajoute-t-on du côté de Fidelity. 'Si cette déprime des cours est pénalisante pour les émergents, elle s'avère être, à l'inverse, un formidable accélérateur de particules économiques pour la croissance de pays développés', explique le gestionnaire d'actifs.

En Asie, la Bourse de Shanghai accusait des pertes de 6,3% mardi en fin de séance, tandis que Tokyo cédait encore 3,1%.

'La volatilité pourrait être là pendant encore un certain temps', promet Tony Cross, analyste chez Trustnet Direct.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI