Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La crise syrienne pèse sur le moral

Marché : La crise syrienne pèse sur le moral

tradingsat

(CercleFinance.com) - Peu sensibles à la révision de la croissance américaine qui permet à Wall Street de limiter la casse, les indices actions européens manifestent toujours l'inquiétude des investisseurs face aux dernières nouvelles du Proche-Orient.

D'après l'agence de presse publique Anadolu, qui reprend des sources proches de la présidence Erdogan, l'Armée turque a abattu ce matin un avion russe Sukhoï-24 qui croisait à proximité de la frontière syrienne.

Wall Street parvient toutefois à ne céder que 0,3%, aidé par la révision en hausse de la croissance du PIB américain de +1,5% à +2,1% en rythme annualisé au troisième trimestre, relèvement toutefois conforme aux attentes des analystes.

'Cette révision en hausse repose largement sur la variation des stocks, dont la contribution à la croissance s'avère désormais bien moins négative', explique Natixis, qui s'attend à ce que 'la croissance demeure légèrement supérieure à son potentiel à court terme'.

Toujours aux Etats-Unis, l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board a lourdement chuté ce mois-ci, passant de 99,1 points en octobre à 90,4 points, très en deçà des 99 points attendus en moyenne par les économistes.

Comme Wall Street, Londres limite la casse en n'affichant qu'un repli de 0,6%. Le distributeur d'articles de bricolages Kingfisher cède 1,4% après des résultats jugés décevants au titre du troisième trimestre.

A Francfort, le DAX cède 1,5%, alors que l'indice Ifo, qui évalue le climat des affaires en Allemagne, remonte en novembre pour se retrouver à 109, là où les économistes s'attendaient à une stabilité vers 108,2.

La plus forte baisse parmi les grands indices revient au CAC40 parisien qui abandonne 1,7%. Hors CAC, Zodiac décroche de 7% après la division par deux de sa marge opérationnelle et un retard dans le redressement de sa branche sièges d'avions.

A Bruxelles, le BEL 20 recule de 1% : seule une poignée de valeurs comme la compagnie d'assurance Delta Lloyd (+4,5%) parvient à se hisser dans le vert, alors que le conglomérat Ackermans fait figure de lanterne rouge (-6%).

A Amsterdam, l'AEX cède 1,4% dans le sillage de l'opérateur télécoms Altice qui dévisse de 9,4% après l'annonce de la cession d'un bloc d'actions représentant 7,5% du capital par son patron Patrick Drahi.

Le PSI20 de Lisbonne perd 1%, tandis que le socialiste Antonio Costa a accédé ce jour au poste de Premier ministre du Portugal, soutenu par une coalition de gauche qui lui a permis de renverser le gouvernement conservateur.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI